Et si, j'arrêtais de grossir ? Objectif maintenir (2/2)

Maigrir, maigrir, maigrir super ! Mais encore faut-il y arriver. Aujourd’hui, je vous propose d’arrêter de grossir.

Trop gras : Combien de bouteilles d‘huile, de mottes de beurre, de margarine consommez-vous par semaine ? La viande et le poisson  perdus sous la mayonnaise. Sans parler des fritures diverses qu’on adore et des pâtisseries aussi bonnes les unes que les autres. J’en oublie les graisses cachées dans les fromages et la charcuterie. Il est vrai qu’un mille feuilles c’est délicieux, mais ça fait cher la feuille.

Economie, économie, combien êtes-vous à table ? 4 ? 6? Et bien dosez la matière grasse pour cuisiner, utilisez une cuillère à café par personne d’huile semble raisonnable et  idem pour la sauce vinaigrette de vos salades.
Pour le beurre, utilisez les portions individuelles (10 / 12g), pas trop froid car plus difficile à tartiner donc on en met plus. Evitez de dépasser 5 g pour le petit déj', sachant que sur la journée on en consomme encore. 

Utilisez les sprays, ils permettent de vaporiser en fines gouttelettes l’huile pour cuisiner. De bonnes poêles anti-adhésives permettent aussi de  limiter notre consommation.

Si une viande est grasse, genre chipolatas, pas besoin de  vous précipiter pour verser de l’huile dans la poêle, pensez de temps en temps  aux  papillotes, bien appréciables pour cuire moins gras.

Enlevez la couenne du jambon. Si vous mangez des frites, accompagnez-les d’un peu de ratatouille ou autres légumes verts. Si vous faites du poisson blanc, offrez-vous un peu de fromage. Mais si, ce soir c’est merguez, stop à la mousse au chocolat. Je vous conseille en dessert, un yaourt et un fruit.

Évitez de cumuler lundi grec, mardi pizza, mercredi hamburger, jeudi poulet pané, vendredi poisson pané et samedi chez mémé… Dans l’histoire on se recadre quand, le dimanche ? Pas de chance c’est votre anniversaire…  Par contre limiter ne veut pas dire supprimer le gras, car il est indispensable à notre santé variez sa consommation sous différentes formes (amandes, noix, huiles olives, noix, noisettes, margarines, beurre…) demandez à votre médecin leurs bienfaits.  

L’équilibre dans l’assiette :
C’est quoi manger équilibré  ? Eh bien c’est savoir varier le contenu de son assiette en consommant les différentes catégories d’aliments qui composent l’équilibre alimentaire. C’est aussi manger sainement.
Il faut chaque jour, des fruits, des légumes, des laitages, des protéines (viandes poisson, œufs..), des féculents (pâtes riz  pommes de terre, légumes secs, pain…), des matières grasses végétales et boire de l’eau. Enfin pour l’équilibre de notre corps un peu d’activité quand même.
Il faut (malheureusement) réduire les aliments trop gras, trop sucrés, trop salés et l’alcool. Pourquoi je dis malheureusement ? Parce que ce sont ceux qu’on adore.
Je pense que le trio gagnant de notre assiette s’avère être les légumes verts, les féculents et les protéines. Exemple : filet mignon, riz, et ratatouille.
Mangez normalement et appréciez vos repas, ne mangez pas triste. J’ai arrêté depuis longtemps de me souhaiter du courage quand je voulais maigrir, en m’infligeant des assiettes tellement  vides de plaisir, qu’au final je finissais l’assiette de "rien" pour en entamer une de "tout".
Maintenant il faut appliquer tout cela ! Savoir, ne permet pas d’arrêter de grossir, mais appliquer vous servira à réduire et du coup à moins grossir, voir peut être à maigrir. Nous savons toutes que c’est une course de fond et pas une course de vitesse. Et rappelez-vous, notre deuxième prénom doit être "persévérance".

Bonne semaine à tous et à la prochaine.

Crédit photo : Charly - Fotolia.com