Qu'est-ce que le vaginisme ?

Les causes et les symptômes du vaginisme varient d'une femme à l'autre. Ce texte sous forme de questions/réponses répondra à vos interrogations.

Le vaginisme est un trouble sexuel qui touche de nombreuses femmes. Il se manifeste par une contraction involontaire des muscles pelvi-périnéaux entourant le vagin, ce qui rend la pénétration vaginale impossible et/ou douloureuse.

Les causes de ce trouble sexuel féminin sont multiples et varient selon les femmes : peur de la pénétration, éducation stricte, image négative de la sexualité et/ou de la féminité, etc. De même, le vaginisme peut se traduire de différentes manières selon les femmes.

Dans tous les cas, il est essentiel de consulter. Les Clés de Vénus peuvent vous aider à trouver un professionnel de la santé sensibilisé à la question.

€€€

"Je suis vierge et j’appréhende un peu ma première fois." "J’ai déjà essayé une fois d’avoir des rapports sexuels sans succès. Est-ce un vaginisme ?"

On parle de vaginisme lorsque les difficultés sexuelles sont chroniques et durent depuis plusieurs semaines/mois. Lors de son premier rapport sexuel, il est fréquent et normal de ressentir une certaine appréhension. En général, cette gêne disparaît après quelques rapports. N’oublions pas que la sexualité n’est pas innée : elle se construit tout au long de sa vie.

"Aujourd’hui, je ne parviens plus à faire l’amour. Pourtant, j’ai déjà eu une longue période de vie sexuelle sans problème. Cela peut-il être du vaginisme ?"

Si dans la majorité des cas, le vaginisme apparaît dès le début de la vie sexuelle et se dénomme alors "vaginisme primaire", il arrive cependant que celui-ci se manifeste après une période de sexualité sans difficulté. Ce vaginisme, dit "secondaire", peut se déclencher après un deuil, une rupture, un traumatisme, des problèmes de santé, une relation amoureuse non satisfaisante, etc. Il est cependant essentiel de consulter pour s’assurer qu’aucune cause physique n’explique ces difficultés.

"Je ne parviens pas à faire l’amour, mais j’arrive à mettre un tampon ou à me faire examiner par le gynécologue. Il ne peut pas s’agir de vaginisme ?"

Parvenir à mettre des tampons ou à supporter un examen gynécologique ne suffit pas à exclure un vaginisme. Lorsqu'il est global, le vaginisme empêche toute pénétration, quelque soit sa nature : examen gynécologique, tampon, sextoy, pénis. Mais le vaginisme peut également être situationnel. Dans ce cas, il ne se manifeste que dans certaines situations, variables selon chacune. Cela explique que certaines femmes peuvent mettre des tampons sans parvenir à faire l’amour avec leur partenaire.

"J’ai l’impression que mon vagin est fermé par un "mur". Est-ce à cause de mon hymen ? Celui-ci peut-il provoquer mes douleurs ? Mon vaginisme serait-il guéri  par le retrait de cet hymen ?"

La sensation de "mur" est très fréquente chez les femmes vaginiques. Celle-ci n’est pas causée par l’hymen, mais par la contraction des muscles qui parviennent à fermer totalement le vagin. L’hymen n’est en réalité qu’une fine membrane de peau, déjà ouverte en son milieu pour laisser s’écouler le sang des règles. Celui-ci se rompt lors des premiers rapports sexuels, sans douleur notable. Cependant, dans de très rares cas, l’hymen est dit "résistant", c’est-à-dire particulièrement épais, et nécessite alors qu’il soit rompu chirurgicalement. En dehors de ces cas particuliers, cette opération ne guérit pas les cas de vaginisme puisqu’elle n’a aucun effet sur les muscles.

"J’éprouve des douleurs pendant mes rapports sexuels. Comment savoir s’il s’agit d’un vaginisme ou d’un autre trouble, comme une vulvodynie (douleurs vulvaires chroniques) ?"

Seul un professionnel de la santé spécialisé pourra répondre à cette question, car il faut éliminer toute cause physique avant de diagnostiquer un vaginisme. En outre, la frontière entre vaginisme et vulvodynie n’est pas toujours claire : il est en effet possible de souffrir des deux en même temps.

Certains symptômes peuvent cependant faire suspecter l’un ou l’autre. Le vaginisme est un trouble sexuel : il est possible que vous en souffriez si les douleurs ne sont ressenties que lors des rapports  sexuels et jamais au quotidien ou si vous éprouvez une peur de la pénétration... En revanche, si vous ressentez des douleurs vulvaires au quotidien, en dehors même des rapports sexuels, si ces douleurs sont accentuées par le contact, la position assise, les vêtements serrés, une vulvodynie peut être suspectée. Dans tous les cas, des traitements existent : consultez un spécialiste.

"J’ai entendu dire que le vaginisme, c’est "dans la tête". Pourtant mes douleurs sont bien réelles."

Le vaginisme est un trouble corporel d’origine psychique. Cela signifie que la cause d'un vaginisme est psychologique. Il peut s’agir d’une peur (de la pénétration, de la maternité, du couple), d’un mauvais schéma corporel, d’une vision négative de la sexualité ou de la féminité, etc.

Quoiqu'il en soit, le vaginisme se traduit corporellement : la contraction musculaire, comme les douleurs, sont bien réelles. Il est donc nécessaire de consulter pour suivre un traitement adapté.


Pour en savoir plus : LesClesdeVenus.org/vaginisme
Pour obtenir des adresses de spécialistes : lesclesdevenus@gmail.com
A venir : Impact du vaginisme sur la vie quotidienne et amoureuse

Crédits images : Schéma Les Clés de Vénus, photo WavebreakmediaMicro - Fotolia.