Hémophilie : une vie normale aujourd'hui Partir en vacances ? C'est possible !

ce n'est pas parce qu'on est hémophile qu'on ne peut pas partir en vacances,
Ce n'est pas parce qu'on est hémophile qu'on ne peut pas partir en vacances, loin de là ! © Marzanna Syncerz - Fotolia.com

Avec ce traitement trois fois par semaine et le risque permanent de faire une hémorragie, vous vous dites que les vacances, ça serait franchement compliqué, surtout si vous vouliez partir à l'étranger ? Compliqué certes, mais pas impossible, loin de là. Le secret, c'est l'organisation. En préparant votre voyage bien en amont, tout se passera bien. Evitez peut-être de choisir une destination trop risquée, type pays en voie de développement ou trek dans les Andes (déconseillé de toute façon à cause de l'altitude) : de nombreuses autres destinations sont possibles, en ville ou à la campagne, au bord de l'océan ou à la montagne, faites votre choix !

 Premier réflexe : rendez-vous chez le médecin qui vous suit pour votre hémophilie.

- Il va effectuer un bilan de votre situation et pourra vous délivrer un compte-rendu écrit.
- Il va vous renouveler votre ordonnance et la rédiger en anglais. Dans le même temps, demandez-lui de rédiger une lettre (toujours en anglais) expliquant pourquoi vous devez toujours garder vos médicaments avec vous.

  Autres papiers que vous devez emporter avec vous : votre carnet de santé "hémophile", votre carte d'hémophile et votre carte de groupe sanguin. Pour les déplacements en Europe, votre carte d'assurance maladie vous permettra de ne pas avoir à avancer les frais.

 N'oubliez pas de vérifier que vous êtes couvert par votre assurance pour le type de voyage que vous souhaitez effectuer. Le cas échéant, renseignez-vous pour contracter une assurance supplémentaire pour la durée du voyage.

 Prévoyez une petite glacière pour transporter vos médicaments, puisqu'ils doivent être stockés à une température entre 2°C et 8°C.

 Prenez une quantité de médicaments non seulement suffisante pour le séjour, mais avec une réserve : vous serez content d'avoir vu large si vous restez coincé quelque part.

 Ayez en outre toujours une trousse de secours avec les médicaments, pansements et autres poches glacées nécessaires en cas d'urgence.

 Pour chacune de vos étapes, repérez le centre médical ou le centre de traitement de l'hémophilie le plus proche. 

Sommaire