Ce qu'il faut savoir sur l'anémie Une prise de sang pour confirmer l'anémie

Un seul examen permet de déterminer si vous souffrez oui ou non d'anémie : c'est l'analyse de sang. En effet, l'anémie se caractérise par une faible quantité d'hémoglobine dans le sang. Or cette hémoglobine est notamment composée de fer et c'est souvent lui qui fait défaut en cas d'anémie. Mesurer la quantité de fer dans le sang permet donc de savoir si c'est bien là que ça pêche. Dans les faits, les laboratoires dosent plutôt le taux de ferritine. Cette protéine également dans le sang permet de stocker le fer pour avoir des réserves. Sa mesure est plus fiable que celle du taux de fer libre dans le sang, qui varie très facilement en fonction des repas des derniers jours, par exemple.

Un petit tube


Théoriquement, la quantité de ferritine doit être comprise entre 50 et 204 µg/L pour les femmes et entre 50 et 280 µg/L pour les hommes. Ce taux est donc très variable. Qu'il soit bas ne signifie pas qu'on doit absolument entamer un traitement.

Soulignons au passage que les femmes en âge d'avoir leurs règles (globalement entre 15 et 55 ans) ont souvent un taux de fer assez bas, pour cause de menstruations.

Petit détail technique : pour mesurer cette quantité de fer dans le sang il faut, bien évidemment, pratiquer une prise de sang. Pas d'inquiétude ! Un tout petit tube suffira pour procéder à l'analyse alors, fermez les yeux, serrez les dents, vous ne sentirez même pas l'aiguille ! 

Sommaire