Le tabac, l'ennemi n°1

dès l'arrêt complet du tabac, on constate des bénéfices pour le cœur.
Dès l'arrêt complet du tabac, on constate des bénéfices pour le cœur. © Knut Wiarda - Fotolia.com

Vous vous sentez vite essoufflé depuis que vous fumez ? C'est normal : le tabac renferme des substances très toxiques, en particulier le monoxyde de carbone. Ce gaz invisible et inodore se fixe sur les globules rouges à la place de l'oxygène, perturbant le transport de celui-ci vers les organes. Résultat : au moindre effort, le cœur, qui peut être comparé à une pompe, doit battre davantage pour maintenir l'apport en oxygène et donc se fatigue plus vite...

Par ailleurs, le monoxyde de carbone favorise la formation de caillots sanguins et fragilise la paroi des vaisseaux, qui deviennent moins souples. Lorsqu'une artère coronaire ne se dilate plus normalement, elle peut même se contracter momentanément (on parle de spasme) et provoquer un infarctus.

 "L'arrêt du tabac est le geste le plus bénéfique en termes de réduction des risques cardio-vasculaires. Qui plus est, il est visible très rapidement : dans les heures qui suivent l'arrêt, le risque de coagulation diminue", explique le Pr Claude Le Feuvre, vice-président de la Fédération française de cardiologie.

Et c'est vrai quel que soit votre âge, même si vous fumez depuis de nombreuses années. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 80 % des victimes d'infarctus de moins de 45 ans sont des fumeurs !