En savoir plus

Partager 18 gestes pour un cœur en forme sur

A retenir

Si vous ne pouvez rien contre le patrimoine génétique hérité de vos parents ou votre âge, reste que certains autres facteurs de risque sont modifiables. Vous pouvez donc agir dessus pour réduire votre risque cardio-vasculaire.

Il existe deux types de facteurs de risque. D'abord, les facteurs de risque majeurs, qui à eux seuls augmentent le risque cardiovasculaire. Il s'agit du tabagisme, du cholestérol (élévation du cholestérol total ou du LDL ou manque de HDL), du diabète de type 2, l'âge (les hommes à partir de 50 ans et les femmes à partir de 60 ans). Ensuite, les facteurs de risque prédisposants qui peuvent élever le risque cardio-vasculaire s'ils sont associés à un risque majeur. Il s'agit de l'obésité abdominale, de la sédentarité, des antécédents familiaux précoces (infarctus ou mort subite chez un homme de moins de 55 ans ou chez une femme de moins de 65 ans ou un accident vasculaire cérébral familial avant 45 ans), de la ménopause, du syndrome d'apnée du sommeil.

Et aussi 

Calculez votre IMC

Calculez votre degré de dépendance au tabac  

Lire

 Les maladies cardio-vasculaires pour Les Nuls, Dr Philippe Abastado, chez First Editions.

 Sauvegardez vos artères, Dr Françoise Dauchy et Dr Patrick Bautier, aux Presses du Châtelet.

 Mieux vivre avec son cholestérol, Dr Boris Hansel et Anne Eveillard, chez Hachette Pratique.  

S'informer sur la Semaine du cœur  

Le site de la Fédération française de cardiologie : www.fedecardio.com