Tout savoir sur la presbytie Tous concernés

a partir de 45 ans, c'est inéluctable : la presbytie se développe.
A partir de 45 ans, c'est inéluctable : la presbytie se développe. © Driving South - Fotolia.com

Avec vos yeux de lynx, 12 dixièmes à chaque œil, vous vous dites que la presbytie ne passera pas par vous. Détrompez-vous : à partir de 45 ans, personne n'y échappe ! "Peu importe que l'on ait une bonne vue ou pas, la presbytie évolue globalement de la même façon chez tout le monde, entre 45 et 60 ans", explique l'ophtalmologiste Marc Timsit.

Ce qui peut changer, c'est l'âge auquel on ressent les premiers symptômes. Selon qu'on avait une vision parfaite auparavant ou qu'au contraire on avait un défaut visuel, on peut éprouver des difficultés plus ou moins rapidement. D'une manière générale, la presbytie va évoluer de façon linéaire entre 45 et 55 ans puis moins rapidement jusque vers 60 ans, où la vue se stabilise à nouveau.

Mais c'est quoi, au juste, la presbytie ? Concrètement, la perte de vision se traduit par une difficulté de plus en plus grande à voir de près. Plus les années passent et plus vous devez tendre les bras pour lire votre journal ou votre livre. Il ne s'agit pas d'une maladie à proprement parler mais tout simplement du vieillissement normal de l'organisme : comme le reste du corps, l'œil devient moins souple avec l'âge.

Cristallin vieilli

Petit retour sur l'anatomie de l'œil : en son centre se trouve le cristallin, une lentille naturelle qui permet de concentrer les rayons de la lumière sur la rétine. Selon que l'œil regarde un objet loin ou proche, le cristallin va légèrement changer de forme pour que l'image qui se forme sur la rétine reste nette. Grâce à cette faculté d'accommodation, nous pouvons, lorsque tout va bien, voir de près comme de loin.

Lorsque le cristallin vieillit, il perd une partie de sa souplesse en se durcissant et l'œil ne parvient plus à accommoder aussi bien de près : les images deviennent floues. Le patient rencontre donc des problèmes pour lire, travailler sur un ordinateur ou se regarder dans le miroir.

Sommaire