Tout savoir sur la presbytie Les lunettes, efficaces à 100 %

les lunettes permettent de corriger entièrement le défaut de vision de près
Les lunettes permettent de corriger entièrement le défaut de vision de près provoqué par la presbytie. © Günter Menzl - Fotolia.com

Bonne nouvelle : vous n'échapperez pas à la presbytie, mais vous disposez d'une solution simplissime pour y remédier... Les lunettes ! "Le défaut se trouve entièrement corrigé avec les bons verres", commente le Dr Timsit, ophtalmologiste. Le type de lunettes va dépendre de la ou des corrections visuelles à apporter.

 Si vous êtes simplement presbyte et que vous n'avez besoin de lunettes que pour lire, vous pouvez opter pour les fameuses demi-lunes, ces petites lunettes dont les verres semblent coupés au milieu. Ils permettent ainsi de corriger la vision de près tout en laissant l'œil libre de correction lorsqu'il regarde au loin. Il existe également une version avec des verres de taille normale, mais elle contraint le porteur à retirer ses lunettes chaque fois qu'il relève la tête pour regarder au loin. Pas très pratique.

 Pour ceux qui ont des problèmes de vue de loin ET de près, il est possible de jongler entre deux paires de lunettes, mais ça n'est pas franchement l'idéal et on finit toujours par en oublier une paire quelque part. Existent donc les lunettes "double foyer". Elles sont reconnaissables car leurs verres semblent divisés en deux : le haut pour voir de loin et le bas pour voir de près, avec une correction différente, ce qui change l'apparence du verre. Pas très pratique car pas de correction intermédiaire, sans compter qu'esthétiquement, la solution laisse à désirer. Les lunettes double foyer n'existent presque plus aujourd'hui.

 Vous avez probablement entendu parler des célèbres verres progressifs. Ils constituent en quelque sorte une version améliorée du double foyer : ce type de verre permet de corriger la vision à toutes les distances et non plus seulement de loin et de près. Ce type de verre constitue donc une solution idéale pour les personnes souffrant de presbytie associée à une autre déformation visuelle. Ils ont pourtant longtemps été décriés car on met parfois du temps à s'adapter. "Mais d'énormes progrès ont été réalisés, rassure le Pr Cochener. Aujourd'hui, sauf souci majeur, comme une importante différence entre les deux yeux, tout le monde s'habitue très vite aux progressifs."

Sommaire