Verres progressifs : utiles mais à adopter en douceur Patience et persévérance : les maître-mots

 

Le secret avec les verres progressifs, c'est qu'il faut les apprivoiser. Ou qu'ils vous apprivoisent, c'est selon ! En tout cas, de nombreux lecteurs expliquent qu'après quelques jours de désagréables symptômes, ce fut le bonheur. Visiblement, aujourd'hui, ils ne reviendraient pas en arrière.

Jacqueline : "Pour l'ordinateur, je mets mes anciennes lunettes qui me servaient quand je travaillais et pour lire dans mon lit j'ai une autre paire de lunettes loupe. Ce qui est bien dans les lunettes à verres progressifs c'est que lorsque vous faites vos courses vous pouvez lire les étiquettes sans changer de paire de lunettes. Je pense qu'il est utile d'avoir deux paires de lunettes, mais ça revient cher, d'autant qu'il faut également une paire de lunettes pour le soleil l'été."

Michelle : "Au départ il faut persévérer. Porter les lunettes par petits épisodes. Le problème, avec ces verres là, c'est qu'il faut mettre les yeux au bon endroit. J'ai commencé à m'exercer devant la télé. Maintenant c'est génial j'ai même changé mes verres et je n'ai eu aucune difficulté. Je ne peux plus m'en passer."

Bernard : "Au début, ce n'est pas évident, mais au bout de 15 ans, on s'y habitue !"

Elico : "Il faut demander à l'ophtalmo un écart de pas plus d'1,5 dioptrie pour commencer... Il faut aussi continuer à lire de près sans lunettes de temps à autres."


 

 

Sommaire