Repérez les problèmes de vue de votre enfant

Tous les enfants ne sont pas égaux devant les problèmes de vue. Toutefois, plus ils sont pris en charge tôt, plus il est facile de les corriger. C'est pour cela qu'il est important de savoir les reconnaître.

Repérez les problèmes de vue de votre enfant
© jörn buchheim - Fotolia.com

En France, selon la loi, la vue du bébé doit être vérifiée au 8ème jour de vie, au 9ème mois et à 2 ans. Ses éventuels problèmes de vue sont ensuite dépistés à l'école. Malgré ce suivi, des signes peuvent annoncer des troubles de la vision. Et contrairement aux idées reçues, ils peuvent survenir avant l'apprentissage de la lecture.

Chez le bébé (0-3 ans)

Avant l'âge de 5 ans, l'œil n'a pas atteint sa maturité mais il est déjà possible et souvent plus simple de corriger certaines anomalies de la vision. C'est pourquoi il est important de savoir les repérer.

probleme vue enfant opthalmologue
L'ophtalmologiste recherche des anomalies visuelles afin d'y remédier le plus tôt possible. © CandyBox Images - Fotolia.com

Voici les symptômes qui doivent vous amener à consulter rapidement : des pupilles blanches, des mouvements saccadés des yeux, une petit oeil, des cornées opalescentes, une cornée trouble associée à un oeil larmoyant. Le strabisme (enfant qui louche) peut aussi bien être présent à la naissance qu'apparaître dans les premières années, et doit vous amener à consulter. Certaines réactions de votre bébé peuvent également vous mettre sur la piste d'un problème de vue :

 A 1 mois, il ne parvient pas à vous fixer du regard.
 A plus de 4 mois, il ne tend pas la main vers le jouet qu'on lui donne.
 A partir de 18 mois, il se cogne souvent aux meubles et ne montre pas du doigt ce qu'il veut.
 A 2 ans et demi, il se frotte les yeux ou les plisse pour voir.

Chez l'enfant scolarisé

C'est souvent autour du CP que l'on découvre les problèmes de vue des enfants, lorsqu'ils doivent voir au tableau et que commence l'apprentissage de la lecture. Mieux vaut les diagnostiquer et les corriger le plus tôt possible, avant que l'enfant ne baisse les bras devant les difficultés rencontrées à l'école. A cet âge, les troubles de la vision les plus fréquents sont l'hypermétropie, l'astigmatisme et plus rarement la myopie, souvent héréditaire.

 L'hypermétropie se manifeste par une fatigue visuelle. L'enfant fronce les sourcils, a les yeux rouges et des maux de tête après l'école.
 L'astigmatisme entraîne des difficultés pour lire car l'enfant voit les lettres déformées. Il les confond et finit par se lasser de lire.
 La myopie gêne la vision de loin. L'enfant a des difficultés à lire au tableau, il écrit le nez sur son cahier et ferme souvent un œil pour mieux voir.

Certains enfants sont plus à risque que les autres de développer un trouble visuel. Ce sont ceux qui possèdent des antécédents familiaux de strabisme ou de malvoyance, ou ceux dont l'un des parents a dû porter des lunettes avant l'âge de 10 ans. Les bébés nés prématurés sont également à risque. Si votre enfant est dans ce cas, il est indispensable d'accorder une attention particulière à sa vue.

Une fois le diagnostic d'un trouble visuel établi, le médecin peut prescrire des lunettes à l'enfant. Avant l'âge de 6 ans, elles servent souvent à soigner un défaut visuel et doivent donc être portées toute la journée si le spécialiste le demande... et même si l'enfant rouspète !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Syndicat national des ophtalmologistes de France, ou de l'Association nationale pour l'amélioration de la vue.

A lire aussi