Ophtalmologie : le calendrier de vos visites A la naissance, un nourrisson ne voit presque rien

Vous vous émerveillez de voir sourire votre petit lorsque vous vous approchez de lui. Il fronce les yeux quand vous n'avez pas l'air content. Alors vous vous dites qu'il est vraiment perspicace ce petit et qu'il sait déjà sacrément bien faire la différence entre vos différentes émotions. Peut-être, mais ce n'est probablement pas grâce à ses yeux.

 En effet, quand il naît, le nourrisson n'a que 1/20e d'acuité visuelle (contre 10/10e pour les adultes qui voient correctement).

 Dans les deux premiers mois, sa vision va se développer rapidement. Bientôt, il peut distinguer les gens et les objets situés 20 à 50 cm de ses yeux. "C'est la période où il commence à suivre du regard. Il préfère les motifs à l'uni, la mobilité d'un visage à l'impassibilité de ses yeux", détaille le Dr Jean-Antoine Bernard, directeur scientifique de la Société française d'ophtalmologie (SFO), dans son mémo sur la vue de l'enfant.

 Jusqu'à 6 mois environ, le nourrisson peut présenter un strabisme (yeux convergents ou divergents). C'est normalement un peu avant cet âge qu'il disparaît. Le réflexe de fusion se met en place : les deux yeux peuvent converger vers un objet rapproché.

 Vers 9 mois, généralement, la motricité est acquise et l'enfant peut faire le lien entre l'objet qu'il voit et le fait de le saisir avec sa main.

 A 18 mois, l'acuité visuelle de l'enfant est de l'ordre de 6/10e.

 Si tout se passe bien, elle doit continuer d'évoluer dans les mois qui suivent, pour atteindre 10/10e vers l'âge de 4 ans.

 

Sommaire