DMLA : un traitement 30 fois moins cher bientôt autorisé

Le médicament Avastin devrait être autorisé pour traiter la DMLA, une maladie des yeux actuellement soignée par le seul Lucentis, bien plus coûteux, a indiqué lundi le gouvernement.

DMLA : un traitement 30 fois moins cher bientôt autorisé
© Diego Cervo - Fotolia.com

[Mise à jour, 4/07/2014] L'amendement du député PS, Gérard Bapt, visant à autoriser l'Avastin a été adopté mercredi 2 juillet, dans le cadre de l'examen du projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale 2014.

Actuellement, il faut débourser près de 900 euros pour se procurer l'unique traitement autorisé pour soigner la DMLA, le Lucentis des laboratoires Novartis. Ce médicament est d'ailleurs devenu le premier poste de remboursement de l'Assurance maladie. Une aberration quand on sait que l'on peut avoir le même résultat en termes d'efficacité avec un vieux médicament utilisé dans le traitement contre le cancer, l'Avastin. Et dont le prix est 30 fois moins élevé. A l'ouverture des débats sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificative (PLFSSR) pour 2014, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé un amendement pour autoriser l'Avastin dans le traitement de la DMLA. Le rapporteur du texte, Gérard Bapt, attend de cette autorisation "une économie pour la Sécurité sociale de 200 millions d'euros par an au minimum".
Entente illicite entre labos. Jusqu'à présent, le laboratoire Roche qui produit l'Avastin, n'avait curieusement jamais demandé d'autorisation de mise sur le marché pour la DMLA. Il aura donc fallu attendre un amendement du gouvernement pour lui forcer la main. Et pour cause : l'Autorité de la concurrence italienne a infligé une amende de 182,5 millions d'euros en mars dernier aux deux laboratoires pour "accord illicite". Début avril, l'Autorité de la concurrence avait de plus ordonné des perquisitions chez Roche et Novartis, suspectés de pratiques anticoncurrentielles dans ce dossier. 

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est une maladie de la rétine dont l'évolution est chronique et invalidante. Elle touche plus d'une personne sur quatre après 75 ans, dont deux fois plus de femmes. 

Lire aussi : réponses aux questions des internautes sur la DMLA, par le Dr Gérard Mimoun, ophtalmologiste à Créteil.