Opération de la cataracte : comment ça se passe ? Que choisir comme implant ?

Le principe du traitement chirurgical de la cataracte consiste simplement à enlever le cristallin malade pour le remplacer par un cristallin artificiel. Celui-ci est une lentille dessinée pour être fixée à l'intérieur de l'œil à la place du cristallin. Elle sera commandée à partir des données physionomiques de votre œil et sa puissance est calculée selon vos besoins.
Ces lentilles peuvent être en polyméthylméthacrylate (PMMA), matériau utilisé depuis plus de 30 ans pour ce type de chirurgie. Elles sont donc particulièrement fiables car éprouvées mais nécessitent une grande incision car elles ne peuvent pas être pliées.
Il existe également de nouveaux matériaux souples, que l'on peut plier et introduire sans agrandir la petite incision initiale. Certains médecins préfèrent ne pas travailler avec ce type de matériau parce que le recul est moindre qu'avec les lentilles en PMMA. Encore une fois, demandez conseil au chirurgien.
Quel que soit le matériau choisi, vous aurez normalement la possibilité de choisir entre deux types de lentilles : la lentille monofocale ou l'implant multifocal.

La lentille monofocale

Cette dernière permet de bien voir soit de près, soit de loin, pas les deux en même temps ! Ainsi, si vous choisissez cette lentille, il va falloir choisir entre la vision de loin ou de près sans lunettes et ce même si vous avez toujours vu de près sans lunettes (myope).

L'implant multifocal

Ces implants ont l'avantage de permettre de voir aussi bien de loin que de près, sans correction par lunettes, que vous soyez emmétrope, myope ou hypermétrope.
La récupération visuelle est rapide et la vision s'améliore encore après plusieurs mois. Il arrive souvent que les patients décrivent des phénomènes de halos nocturnes qui s'atténuent en général avec le temps. Cet implant ne peut être proposé en cas de maladie associée de l'œil : glaucome évolué, maladie rétinienne ou cornéenne, astigmatisme important.

 

Sommaire