Evitez que la fatigue visuelle ne vous rattrape

Souvent rivés à un écran d'ordinateur huit heures par jour, nos yeux finissent nous rappeler à l'ordre. Ce n'est généralement pas la vue qui baisse mais simplement de la fatigue visuelle. Voici comment la tenir éloignée.

Ils piquent, ils pleurent, ils grattent et ils voient flou ou, pire, double ! Décidément depuis quelque temps vos yeux ne sont plus ce qu'ils étaient. Ces symptômes apparaissent surtout en fin de journée, mais ne disparaissent pas forcément après une bonne nuit de sommeil. C'est probablement de la fatigue visuelle. Rien de grave, quelques gestes de bon sens devraient vous permettre de retrouver votre œil de lynx.


 Avant tout, rendez visite à votre ophtalmologiste. Parfois, la fatigue peut être
déclenchée par un début de défaut visuel, comme l'hypermétropie ou la presbytie, qui déforment la vision de près. Les yeux, confrontés à l'ordinateur toute la journée, doivent d'autant plus forcer pour vous offrir une vision acceptable qu'ils ne bénéficient pas de la correction adaptée.

 Vous portez des lunettes à votre vue mais vous ressentez la même fatigue visuelle ? C'est peut être tout simplement un problème d'adaptation : vos verres ont été conçus pour voir parfaitement à une certaine distance, celle à laquelle votre œil voyait mal sans correction (près pour les hypermétropes, loin pour les myopes, par exemple). Si vous ne souhaitez ou ne pouvez pas échanger vos lunettes contre des lentilles ou un peu de chirurgie laser, vous pouvez opter pour des verres progressifs. Ils offrent une correction légèrement différente selon que vous regardez de près ou de loin. Votre œil devrait s'en trouver soulagé et vous aussi, par la même occasion.

 

Faire des pauses

Bien souvent, cette fatigue est uniquement due à une sur-utilisation des yeux dans des conditions non optimales et quelques changements dans le cadre de travail devraient suffire.

 Les symptômes sont pour une bonne part dûs au fait que l'on cligne beaucoup moins des yeux devant un écran d'ordinateur qu'en temps normal. Moins de clignements = moins de larmes qui viennent humidifier l'œil et donc une sécheresse oculaire. C'est elle qui entraîne ces picotements, yeux rouges et compagnie. Difficile de se concentrer sur le fait qu'il faut cligner des yeux plus souvent quand on est absorbé par son tableau excel ou sur une réponse à un client fâché. La solution : vous pouvez opter pour des larmes artificielles, que vous trouverez par exemple en pharmacie. Le conseil est surtout valable pour les porteurs de lentilles, particulièrement sensibles à la sécheresse oculaire.

 Faire des pauses régulièrement aide également votre œil à se reposer. Attention ! Pas des pauses lecture ! Au contraire, votre œil doit se reposer en regardant au loin, voire dans le vague. Ne craignez pas les remontrances de votre boss et expliquez-lui que l'œil doit se détendre, idéalement 5 minutes toutes les heures.

 Installez votre ordinateur dans une configuration optimale :

- L'écran doit être perpendiculaire à la lumière du jour.

- L'éclairage artificiel ne doit pas être trop agressif ni trop intense.

- L'écran de votre ordinateur devrait être à une distance correspondant à deux fois la longueur de sa diagonale. Comment ça vous n'y voyez plus rien ? Augmentez la police, c'est mieux que de rapprocher vos yeux. Evidemment, la largeur de votre bureau peut vous imposer de vous retrouver plus près de l'écran que ce que nous vous conseillons. Mais gardez en tête l'essentiel : ne restez pas le nez collé dessus !

- Quant à la hauteur de l'écran : le haut devrait se trouver au niveau de vos yeux.

Avec ces quelques précautions, vous devriez rapidement retrouver tout le confort visuel nécessaire pour travailler le plus efficacement possible. C'est votre boss qui va être content !

 

Sur la rubrique Santé

Lire notre conseil L'ordinateur nuit-il à la santé ?

Des questions sur la fatigue visuelle ? Posez-les sur le Forum Santé !