Symptômes et traitements de la fibromyalgie Témoignages : vous êtes fibromyalgique ?

Gribbsie: "Certains nous pensent hypocondriaques"
"L'entourage l'accepte mal. Ca ne se voit pas, donc on ne peut éviter dans leur tête le jugement : ils pensent à de l'hypocondrie, de la somatisation, certains pensent que c'est votre surpoids, d'autres vous moralisent en vous disant que si vous ne dormez pas et que vous avez mal, c'est parce que vous n'avez pas essayé de vous allonger et de vous reposer. Pour ma part, ma famille l'a accepté difficilement, surtout sur la notion de non guérissable pour l'instant et sans origine connue."
Fabienne : "Seule dans la souffrance"
"J'ai démissionné, je n'arrivais plus à travailler. Avant d'avoir mon diagnostic, je pensais que cela venait de moi, que c'était dans ma tête. Par exemple faire des courses est insupportable, conduire devient pénible (problème de vue trouble), certaines tâches ménagères ne sont plus praticables. Le sommeil n'est jamais réparateur. La nuit, le phénomène des jambes sans repos est une torture. Il est difficile d'aborder les gens avec une mine toujours fatiguée. Ma démarche est "chaloupante", je titube comme une personne saoule ! Alors j'ai tendance à me cacher et à rester chez moi."
Cath : "Ma tête ne commande plus mon corps"
"L'impression d'avoir la grippe des orteils à la racines des cheveux, douleurs musculaires articulaires, lancements picotements, pincements, j'ai l'impresion d'avoir était rouée de coups, brûlures de la peau, intolérance au froid, intense fatigue, raideurs, difficultés à tenir une position, baisse de la force. Le pire c'est que souvent d'autres syndromes viennent se greffer : Raynaud, intestin irritable, jambes sans repos, fatigue chronique, syndrome sec, acouphène, perte d'équilibre... Tous ces symptomes sont présents tous les jours mais varient en intensité. En plus s'ajoutent souvent des migraines, des lumbagos, des sciatiques, des torticolis etc. L'humeur s'en ressent, l'efficacité au travail, la facon de s'habiller (on recherche des vetements confort et moins esthétiques), la marche est bancale."

Sommaire