Toux grasse, toux sèche : vite des solutions ! Médicaments contre la toux : rarement indispensables chez l'enfant

en cas de forte fièvre, demandez un avis médical.
En cas de forte fièvre, demandez un avis médical. © Vadim Ponomarenko - Fotolia.com

Toux sèche ou toux grasse, dans les deux cas, c'est toujours au pédiatre ou au médecin de décider ce qu'il convient de faire.

De fait, nombre de sirops antitussifs sont contre-indiqués chez le jeune enfant. La prescription de ce type de médicaments ne se fait donc que dans certaines conditions : difficultés pour dormir ou vomissement par exemple. Ils ne doivent jamais être utilisés en automédication.  

En cas de toux grasse aussi les sirops sont soumis à l'avis médical. Certains ont d'ailleurs été retirés du marché ces dernières années pour la simple et bonne raison qu'ils pouvaient aggraver dans certains cas un surencombrement bronchique. En effet, les nourrissons n'ont pas la capacité de tousser pour éliminer les sécrétions produites. 

Bien humidifier la chambre de l'enfant

Aussi, lorsqu'un enfant tousse, le médecin recommande généralement des conseils de bon sens : le mettre en position assise ou semi-assise, éviter de fumer dans la maison, bien humidifier sa chambre, le faire boire fréquemment, etc. Vous pouvez également lui mettre un suppositoire à l'eucalyptus avant d'aller dormir, c'est généralement efficace. Par ailleurs, lorsque les bronches sont trop encombrées, notamment en cas de bronchiolite, le médecin peut prescrire des séances de kinésithérapie respiratoire.
Attention, si la toux s'accompagne de fièvre, que des sifflements sont associés, qu'elle persiste, que l'enfant crache, etc. il faut consulter de nouveau son médecin. Si l'enfant a du mal à respirer, qu'il n'est pas dans son état normal (fatigue inhabituelle, pâleur, lèvres bleues...), appelez immédiatement les urgences (15 ou 112).

Sommaire