8 conseils pour soigner une sinusite Des médicaments pour soulager la douleur et l'inflammation

Impression d'un étau qui enserre le crâne, nez bouché, sinus douloureux... Pour lutter contre les symptômes désagréables de la sinusite, le médecin peut conseiller des médicaments, antalgiques et anti-inflammatoires notamment.

Outre la désagréable difficulté à respirer, la sinusite provoque également une gêne douloureuse qui peut empêcher de se concentrer, perturber le sommeil et la vie en général. En attendant le retour à la normale, qui survient en mois d'un mois dans les trois-quarts des cas, le médecin peut donc essayer de soulager les symptômes afin que le malade puisse vaquer à ses occupations. Pour ce faire, le praticien dispose de tout un arsenal de médicaments, pour la plupart disponibles sans prescription.

antalgiques et antiinflammatoires peuvent soulager la sinusite.
Antalgiques et antiinflammatoires peuvent soulager la sinusite. © Gennadiy Poznyakov - Fotolia.com

- Les antalgiques constituent généralement une prescription de première intention. Ce sont les fameux paracétamol et autres antidouleurs qui figurent bien souvent dans nos armoires à pharmacie. Ils ne soignent absolument pas le mal mais aident à le rendre plus supportable, en atténuant la douleur.
- Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS)
peuvent également être efficaces pour soulager la sensation de compression liée à la sinusite, mais seulement sur avis médical. En effet, à l'occasion du congrès de la Société française d'oto-rhino-laryngologie (octobre 2013), les médecins ont conseillé de ne pas associer d'AINS en cas de sinusite. Ils ont de fait observé via une étude menée à l'hôpital de la Timone à Marseille une augmentation des complications intracrâniennes sévères chez des enfants présentant une sinusite et ayant été traités par ibuprofène
- Les corticostéroïdes.
Ceux-là contiennent de la cortisone et ne sont donc pas à prendre à la légère. Il s'agit toutefois, le plus souvent, d'une utilisation locale sous forme de pulvérisation nasale. Le médecin les prescrira essentiellement dans le cas d'une sinusite chronique, liée à une allergie ou à des polypes nasaux.

Sommaire