Pollens : arrivée de l'ambroisie

Depuis mi-juillet, les pollens d'ambroisie ont débarqué sur la France. Dix pour cent des Français y sont allergiques mais des traitements permettent de limiter les crises.

Pollens : arrivée de l'ambroisie
© stadelpeter - Fotolia
pollen stadelpeter fotolia
Il existe des traitements de désensibilisation qui permettent de traiter la cause de l'allergie. © stadelpeter - Fotolia

L'ambroisie est une plante très présente dans la région Rhône-Alpes et dégage ses pollens à partir de la moitié du mois de juillet. C'est donc maintenant que les allergiques doivent se protéger et suivre leur traitement.

Quelques conseils simples permettent aussi d'éviter les pollens. D'abord, pensez à vous rincer les cheveux après avoir passé un long moment dehors : les pollens présents sur les cheveux peuvent se déposer sur les coussins ou les oreillers. Autre conseil, séchez votre linge à l'intérieur ou au sèche linge, toujours pour éviter les dépôts de pollens. En voiture, évitez aussi de rouler les fenêtres ouvertes.

Ces traitements symptomatiques, en cas de crise allergique, permettent de soulager les symptômes, mais seulement de façon provisoire. Lorsque les traitements sont interrompus et que les pollens réapparaissent, la crise revient.

La désensibilisation

Il est possible d'effectuer une désensibilisation, aussi appelée immunothérapie allergénique, qui traite non pas les symptômes mais la cause même de l'allergie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande l'immunothérapie allergénique chez les patients lorsque les traitements symptomatiques sont insuffisants ou entraînent des effets indésirables, ainsi que lorsque le patient n'est pas en mesure de suivre un traitement symptomatique. La désensibilisation doit être commencée en fin d'année afin de prévenir la saison des pollens suivante. Elle est remboursée par la Sécurité sociale.


Pour en savoir plus, consultez notre dossier En finir avec les allergies aux pollens.