L'otite en 10 réponses Yoyo : pour qui ? comment ?

en pleine période d'apprentissage, il est indispensable que l'enfant entende
En pleine période d'apprentissage, il est indispensable que l'enfant entende parfaitement bien. © Iofoto - Fotolia.com

Au-delà de 3 otites par hiver, il faut effectuer un bilan complet chez un ORL pour comprendre à quoi sont dues ces otites. "De toute façon, fiez-vous à l'avis de votre pédiatre. S'il suspecte une otite séreuse, il vous conseillera une consultation chez un ORL pour vérifier les tympans de votre enfant et pour lui faire passer des tests auditifs", explique le Pr Mondain. Ensuite, le spécialiste envisagera, si nécessaire, la pose d'aérateurs transtympaniques, les fameux yoyos. L'intervention, qui se fait sous anesthésie générale, a pour but de bien nettoyer l'oreille moyenne et de la ventiler afin que l'enfant entende correctement. 

Souvent on enlève en même temps les végétations. Ce sont de petits organes situés au fond du nez et dans la partie supérieure de la gorge. Tout comme les ganglions, elles jouent un rôle dans la défense immunitaire contre les microbes. Ainsi, lorsqu'un enfant enchaîne les rhumes, les végétations se trouvent gonflées en permanence et sont alors source d'une variété de problèmes : otites, sinusite, nez bouché...

Et après ? Le yoyo tombe de lui-même quelques mois après l'intervention chirurgicale. Efficace ? "Tout dépend de l'âge de l'enfant. Un enfant de 18 mois les perd 6 à 18 mois plus tard. Il existe effectivement un risque qu'il fasse de nouveau une otite séreuse mais durant cette période l'enfant a eu une audition normale... Et c'est justement la période où il est en plein apprentissage de la parole. Il faut qu'il entende le mieux possible !" insiste le Pr Mondain.

A noter que les otites à répétition peuvent être causées par d'autres affections : ça peut être un reflux gastro-oesophagien, une allergie, un déficit de défenses de l'organisme ou une carence en fer par exemple.

Sommaire