Garder l'ouïe fine : dix éléments de réponse Quand les acouphènes gâchent la vie

Vous entendez des bruits stridents au milieu de la nuit ? Des notes de musique jouées sur un violon mal accordé ? Ou des bruits incessants, jour et nuit ? Avant d'aller frapper chez votre voisin pour l'enguirlander, demandez-vous si vous ne souffrez pas d'acouphènes. Ce phénomène mystérieux a souvent engendré des incompréhensions. On a longtemps pensé que ces malades qui entendaient des bruits alors que le silence complet régnait étaient victimes d'hallucinations.

les victimes d'acouphènes entendent des sons qui n'existent pas...
Les victimes d'acouphènes entendent des sons qui n'existent pas... © Kaarsten - Fotolia

Que nenni ! Si ces bruits, souvent désagréables, n'existent pas en vrai, ils sont bel et bien transmis au cerveau. En fait, ils résultent du mauvais fonctionnement de l'oreille interne. Des influx nerveux aléatoires sont transmis au cerveau, qui les interprète ainsi en sons.

L'origine de l'acouphène est encore relativement mal connue. Il apparaît souvent après une exposition à un volume sonore beaucoup trop élevé, qui a donc endommagé l'oreille. Mais il peut aussi survenir après un stress ou tout simplement en vieillissant, sans que l'on sache expliquer précisément pourquoi. Il est parfois également associé à certaines maladies telles que l'hypertension. L'acouphène eput disparaître aussi subitement qu'il s'est manifesté.

On estime que 8 % de la population française serait victime d'acouphènes. Cette perturbation de l'oreille est différemment vécue selon les cas. La plupart du temps, il est relativement anodin et n'empêche pas de mener une vie normale. A l'inverse, dans certains cas, les manifestations de l'acouphène sont si nombreuses et/ou si violentes qu'elles peuvent conduire à la démence voire au suicide.

Il n'existe pas de traitement type. Si l'acouphène a une cause précise et soignable, il suffit la plupart du temps de traiter cette cause pour qu'il disparaisse. Dans le cas contraire, certaines thérapeutiques prometteuses sont en train de voir le jour. Un soutien psychologique est souvent nécessaire.

Hyperacousie

Ce phénomène d'acouphène peut aussi être associé à de l'hyperacousie, qui peut également se manifester seule. Les sons forts sont, aux oreilles des hyperacousiques, encore plus forts que leur volume réel, les rendant parfois insupportables. Ainsi, la sonnerie du téléphone, la télévision ou encore une conversation animée deviennent de véritables calvaires. Cette pathologie est généralement liée aux surdités de perception (mauvais fonctionnement de l'oreille externe ou moyenne).

Selon que l'hyperacousie est plus ou moins prononcée, elle sera plus ou moins supportable. Il n'existe pas de traitement mais le port de bouchons d'oreille dans certaines circonstances peut s'avérer salvateur. Un soutien psychologique est souvent nécessaire.

 

Sommaire