Garder l'ouïe fine : dix éléments de réponse Comment garder l'ouïe fine ?

attention au coton-tige. mal utilisé, il peut abîmer vos oreilles.
Attention au coton-tige. Mal utilisé, il peut abîmer vos oreilles. © lefebvre_jonathan - Fotolia

A l'origine du vieillissement prématuré ou excessif de l'oreille : le bruit. Il est l'un des principaux responsables de la défaillance auditive. Le bruit, ce sont bien sûr les avions qui décollent, les marteaux-piqueurs mais aussi les sons plus harmonieux tels que la musique lors d'un concert ou tout simplement le baladeur MP3 écouté trop fort. On considère qu'un fond sonore supérieur à 85 dB pendant une durée prolongée est néfaste pour les oreilles.

Quelques conseils, donc, pour que vos oreilles survivent à ces agressions :

 1. Evidemment, l'idéal serait de fuir ces salles de concert et autres free parties aux volumes sonores trop élevés. Une loi a été votée en France pour restreindre le volume sonore dans les établissements diffusant de la musique. Théoriquement, il ne devrait jamais dépasser 105 dB. Seul souci : il est plutôt compliqué de faire respecter cette loi. Sans compter que les événements tels que les concerts ou les raves ne sont pas concernés, pas plus que les musiciens amateurs...

 2. Mais si vous ne pouvez résister à la tentation, n'oubliez pas d'emporter des bouchons d'oreille. Ils vous permettront de réduire le volume sonore qui parvient jusqu'à vos tympans tout en profitant du concert. Une récente enquête menée par l'association de la Journée nationale de l'audition démontre toutefois que très peu de jeunes utilisent des protections auditives lorsqu'ils se rendent dans un concert ou en boîte de nuit.

 3. Pour les mêmes raisons, éloignez-vous suffisamment des haut-parleurs, afin que le son qui vous parvient soit moins élevé.

 4. Ecoutez vos baladeurs (ainsi que vos chaînes hi-fi et autoradios dans une moindre mesure) à des niveaux sonores raisonnables.

 5. Durées maximales d'utilisation ou d'exposition recommandées, par semaine : 20 h pour un baladeur ou un autoradio à un volume raisonnable, 4 h à un volume maximum de 100 dB ou encore 2 h en night-club.

 6. Si vous travaillez dans un environnement bruyant, sachez que la surdité est la deuxième maladie professionnelle en France. Certes, pas trop de risques si vous travaillez dans un bureau avec des collègues pas trop excités. Mais en usine, par exemple, le risque de surdité liée au travail est loin d'être négligeable.

La réglementation française prévoit que "le bruit doit être réduit au plus bas niveau possible, compte tenu des moyens techniques existants". Une directive européenne fixe quant à elle à 80 dB le niveau d'exposition quotidienne au-dessus duquel on doit déclencher les mesures de prévention. Elles consistent essentiellement à faire porter aux travailleurs des protecteurs auditifs. Les mesures sont renforcées au-delà de 87 dB et le port de protecteurs auditifs devient alors obligatoire. En France, on estime qu'un quart des ouvriers de l'industrie sont confrontés à cette situation.
En dehors du bruit sous toutes ses formes, certains gestes du quotidien sont susceptibles d'endommager l'audition :

 7. Proscrivez le coton-tige pour vous récurer les oreilles. Utilisé un peu trop énergiquement, il pourrait endommager le tympan. Préférez l'auriculaire, entouré d'un mouchoir jetable par exemple. D'ailleurs, ne vous lavez pas les oreilles trop souvent, une à deux fois par semaine, c'est suffisant. Le cérumen présent dans le conduit auditif a un rôle protecteur, il faut donc en laisser.

 8. Si vous êtes sensible aux bouchons de cérumen, portez des bouchons d'oreille à la piscine ou à la mer, évitez de faire pénétrer de l'eau dans vos oreilles lors de la douche, cela crée un terrain favorable à l'apparition de ces bouchons.

 9. Si vous pratiquez la plongée, respectez impérativement les paliers de décompression, faute de quoi vous risquez là aussi d'endommager vos tympans.

Sommaire