Acouphènes : ce n'est pas une fatalité ! Antiépileptiques, électrodes... Des techniques plus lourdes

les antiépileptiques peuvent avoir une action positive sur les acouphènes.
Les antiépileptiques peuvent avoir une action positive sur les acouphènes. © Benicce - Fotolia.com

Malheureusement, les techniques pour "oublier" son acouphène ne fonctionnent pas toujours et il faut parfois recourir à des méthodes plus "musclées". Elles ne sont utilisées qu'en l'absence de choix.

 Les antiépileptiques peuvent être utilisés car ils agissent sur des zones du cerveau qui peuvent être similaires à celles stimulées par les acouphènes.

 La stimulation magnétique transcranienne est une technique souvent employée pour lutter contre la dépression grave, chez les personnes qui ne répondent pas aux traitements traditionnels. Les spécialistes tentent ainsi de court-circuiter les neurones actifs lors des acouphènes. Attention, il ne s'agit évidemment pas d'une technique anodine, elle n'est donc employée que quand les autres traitements ont échoué et que l'acouphène nuit beaucoup à la qualité de vie du patient.

 Des essais couplent à cette technique la stimulation via des électrodes. "Mais cette technique est réservée aux patients atteints de surdité", note le Dr Orhesser.

 La recherche suscite beaucoup d'espoirs, notamment un essai thérapeutique récent chez les rats, qui devrait bientôt être expérimenté chez l'homme. Des chercheurs ont remarqué que les acouphènes provoquaient une certaine réorganisation des neurones dans le cerveau, au niveau du cortex auditif. Ils ont fait écouter un son continu aux rats, à une fréquence déterminée, tout en stimulant le nerf vague, qui relie leur abdomen au cerveau, et qui permet de libérer des neurotransmetteurs qui favorisent la plasticité du cerveau. Le but était d'augmenter le nombre de neurones répondant à une certaine fréquence, autre que celle de l'acouphène. Ainsi, en proportion, les neurones réagissant à l'acouphène devenaient moins nombreux. Les résultats se sont avérés très probants et l'expérience devrait prochainement être tentée sur l'homme.

Sommaire