En finir avec les ronflements "Le masque est un véritable médicament"

Si une meilleure hygiène de vie n'a pas eu les résultats escomptés et/ou si les ronflements s'accompagnent d'apnées du sommeil, il est nécessaire d'offrir au patient un traitement lui permettant de mieux respirer la nuit. C'est l'ORL, en accord avec le patient, qui orientera vers l'un ou l'autre. Il existe actuellement 2 traitements de référence.

 La ventilation par pression positive continue : cette appellation scientifique désigne en fait simplement une méthode qui consiste à faire porter au patient un masque nasal durant le sommeil. Ce masque est raccordé à un appareil qui souffle de l'air pressurisé. Ce dispositif permet de contrer l'obstruction des voies aériennes qui se trouvent ainsi dégagées. Il peut être très efficace s'il est bien toléré, ce qui n'est pas toujours le cas. D'autant qu'il doit être porté toutes les nuits

 La prothèse dentaire : le principe est de faire porter au patient une gouttière dentaire durant son sommeil. Egalement appelée "orthèse d'avancée mandibulaire", elle permet de maintenir la mâchoire inférieure et la langue en avant, de manière à augmenter l'ouverture de la bouche, lui permettant ainsi de recevoir plus d'air. Ce traitement s'adresse le plus souvent aux personnes souffrant de légères apnées du sommeil ou à celles pour qui le traitement par pression positive continue n'est pas ou peu efficace.

Les lecteurs racontent dans quelle mesure le port du masque a changé leur vie, qu'ils soient ronfleurs ou compagnons de ronfleurs !    

Janine : "Il est allé voir un pneumologue qui l'a hospitalisé une nuit avec un tas de branchements sur la tête pour calculer le nombre d'apnées à l'heure. C'était plusieurs apnées par minute. Il lui a été prescrit un appareil à mettre toutes les nuits, sur le nez relié à un petit boîtier gros comme un kilo de sucre (on avait entendu dire que c'était une grosse machine, qui faisait autant de bruit que le ronflement et c'est pour ça que mon mari ne voulait pas consulter). Aujourd'hui, plus d'apnées du sommeil, plus de ronflement et il l'emmène partout car il ne peut plus s'en passer. Et pour moi, vive la nuit !"

 

Sandrine : "La solution contre mes ronflements ? Appareillage obligatoire. Une certaine gêne quand je dois dormir ailleurs à cause du bruit de la pompe. C'est loin d'être une tenue sexy pour la nuit. L'appareil est un véritable médicament. J'ai pas mal d'insomnies suite au décès de mon fils et le masque me permet de concentrer mon esprit sur son ronron."

 

Sommaire