En finir avec les ronflements De simples mesures d'hygiène peuvent réduire les ronflements

Alors que faire pour enfin mettre fin aux ronflements et laisser son partenaire d'oreiller (et éventuellement les occupants des pièces voisines !) dormir en paix ? 

La première chose à faire est de consulter un ORL.

Attention, les produits antironflement vendus en pharmacie n'ont pas démontré scientifiquement leur efficacité. Souvent décevants, ils ne peuvent se substituer au diagnostic d'un médecin qui saura déterminer, et traiter, la cause des ronflements.

Avant d'envisager la chirurgie, l'ORL va chercher des facteurs favorisant le ronflement : surpoids, tabagisme, prise d'alcool, d'hypnotiques ou de tranquillisants le soir. La première étape consiste à très logiquement supprimer, dans la mesure du possible, ces facteurs.
Une meilleure hygiène de vie permet généralement de réduire les ronflements.

D'ailleurs, il ne tient qu'à vous de mettre en pratique quelques simples mesures pour en constater la portée sur les ronflements :

 Mesure de bon sens, éviter l'alcool et les somnifères avant de dormir. En effet, tous les deux ont pour effet de relaxer les tissus mous de la gorge.

 Eviter le surpoids car l'embonpoint est LA cause la plus fréquente des ronflements.

 Adopter une bonne position pour dormir : sur le côté ou sur le ventre. Il faut éviter autant que faire se peut de dormir sur le dos. Pour les compagnons d'oreiller, il ne faut pas hésiter à mettre le ronfleur dans la bonne position. Cela n'atténue pas les ronflements les plus bruyants mais peut bien marcher sur les ronflements modérés.

Sommaire