Tout pour calmer un mal de gorge Préférez l'air pur aux déodorisants d'intérieur

l'arrêt du tabac est une priorité pour les malades comme pour leurs proches.
L'arrêt du tabac est une priorité pour les malades comme pour leurs proches. © Hemera Thinkstock

Des gestes simples permettent d'éviter les maux de gorge mais aussi de les soulager si le mal est déjà installé.

Le premier geste est d'éviter le tabac. En effet, si vous êtes malade mais aussi si quelqu'un de votre entourage souffre de maux de gorge, sachez que la fumée assèche l'atmosphère et aggrave les maux de gorge et la toux. Il en est de même pour la climatisation qui ne doit pas être utilisée en permanence, pour éviter un air trop sec.

Deuxième étape : aérer votre environnement. Si l'on compte les nettoyants ménagers, les vernis ou peintures, les insecticides, les désodorisants (bougies parfumés, autres huiles essentielles et encens), l'atmosphère d'une maison est loin d'être la plus respirable ! Pas de mystère donc : on ouvre les fenêtres au moins 10 minutes chaque jour et surtout on évite d'ajouter des parfums dans l'air tant qu'il y a des malades dans la maison.

Pollens et poils d'animaux

De même pour les fleurs. Certes, une maison fleurie, c'est joli. Mais attention aux pollens qui s'échappent des fleurs : certaines personnes y sont allergiques. Autant dire qu'un bouquet peut se transformer en cadeau empoisonné. La solution : gardez-les visibles dans la journée, si possible près d'une fenêtre que vous pourrez ouvrir au cours de la journée. Et le soir, avant de vous coucher, mettez-les soit dans votre cave ou sur votre balcon si vous en avez un (et s'il ne fait trop froid dehors), sinon dans un endroit que vous pourrez bien aérer le lendemain matin au réveil après avoir replacé vos fleurs sur votre table.

La poussière et les poils d'animaux sont aussi allergisants et peuvent aggraver des maux de gorge, pensez à nettoyer régulièrement votre intérieur et à laver les couettes ou oreillers réservés à vos chers animaux de compagnie.

Sommaire