BPCO : 5 conseils pour préserver mes poumons Un minimum d'exercice physique

une activité physique régulière permet d'entretenir le souffle et de faire des
Une activité physique régulière permet d'entretenir le souffle et de faire des connaissances ! © Lars Christensen - Fotolia.com

"La BPCO ne se guérit pas mais nous disposons de traitements pour diminuer les symptômes, l'essoufflement et la toux, et donc améliorer nettement la qualité de vie. Bien entendu, la priorité c'est quand même d'arrêter de fumer et nous encourageons les patients à le faire, même si c'est parfois long et difficile. L'arrêt du tabac va en effet permettre de stabiliser la maladie", indique le Dr Cécilia Nocent.

Autre conseil : garder un minimum d'activité physique. "Souvent, comme les patients sont essoufflés pour la moindre activité, ils deviennent totalement sédentaires. Or il faut au contraire garder un minimum d'activité pour entretenir la capacité respiratoire, sous contrôle médical bien sûr." Et puis quand on bouge, on sort, on voit du monde... Bref, c'est bon pour le moral !

Enfin, il faut éviter d'attraper des microbes en suivant bien les règles d'hygiène (se laver les mains, porter un masque si nécessaire...) et en se faisant vacciner contre la grippe et le pneumocoque. La BPCO fragilisant les poumons, il est important de les protéger de toute agression supplémentaire.

Sommaire