Sans odorat, la vie devient compliquée

Beaucoup moins connue que la cécité et la surdité, l'anosmie est pourtant handicapante, elle aussi. Cette perte d'odorat, totale ou partielle, exige de redoubler d'attention au quotidien.

Certes, cela peut avoir ses avantages. Vous ne serez jamais importuné par l'odeur de sueur ou d'alcool de votre voisin dans le métro, ni même par le bac de Félix. Mais l'anosmie, c'est-à-dire le fait de ne pas sentir les odeurs, est surtout un réel handicap. Moins visible, si l'on peut dire, que la cécité, il engendre tout de même toutes sortes de tracas.

 

  D'un point de vue sécuritaire, pour commencer : ne pas sentir les odeurs de brûlé ou de fumée constitue un problème. Ainsi, la fumée ne vous réveillera pas si un incendie se déclare en pleine nuit. Plus proche de la vie de tous les jours, vous ne détecterez pas forcément à temps le steak resté trop longtemps dans la poêle et qui prend feu ou le gaz qui est resté allumé sans brûler. La probabilité d'accident domestique est plus élevée que la moyenne chez les personnes souffrant d'anosmie.

  Pas facile de cuisiner quand on ne sent rien ! Il faut alors se fier uniquement à l'aspect de la viande que l'on est en train de cuire ou des œufs dont on n'est pas sûr qu'ils soient frais. Sans compter que la perte d'odorat entraîne, fatalement, une diminution de la sensibilité au goût des aliments. Imaginez les fois où vous avez été suffisamment enrhumés pour ne plus rien sentir. Vos plats avaient beaucoup moins de saveur, non ?

  Et comment savoir si notre odeur est correcte ou bien si l'on a besoin de prendre une douche ou de se brosser les dents ? Au-delà du rythme quotidien que l'on établit en se calquant sur les autres, il est impossible de se fier à son odorat pour savoir si l'on est "respirable" ou si l'on a sérieusement besoin de passer ses vêtements ou soi-même au savon... Même problématique lorsqu'il s'agit d'aller acheter un parfum ou une bougie désodorisante.

  L'anosmie peut également entraîner des troubles de la libido. C'est que, consciemment ou non, les odeurs jouent un rôle très important dans l'activité sexuelle.

 

Peu de traitements

Pour soigner l'anosmie, il faut d'abord en détecter la cause. Il peut tout à fait s'agir d'une anosmie transitoire, qui durera quelques jours (suite à un rhume, une rhinite allergique, une sinusite, au tabagisme, à la prise de la pilule...) à quelques mois (après un choc traumatique, par exemple). Dans ce cas, le simple fait de soigner la cause devrait faire disparaître le symptôme et vous retrouverez l'odorat plus ou moins rapidement.

Parfois au contraire, l'anosmie est congénitale ou, à tout le moins, définitive. Cette pathologie est toutefois très rare. Malheureusement, très peu de traitements sont disponibles et leur efficacité est largement contestée. La cortisone est parfois employée, mais avec parcimonie car les résultats sont faibles et les effets secondaire assez fréquents. Comme pour les personnes privées de la vue ou de l'audition, il va alors falloir s'adapter à son handicap et le vivre au mieux, pour en faire une force plutôt qu'une faiblesse. Plus facile à dire qu'àfaire, sans doute, mais certains comportements positifs peuvent vous aider à mieux vivre votre différence.

  D'abord, n'hésitez pas à en parler. L'anosmie est beaucoup moins connue que la cécité ou la surdité. Beaucoup moins visible aussi. Difficile pour vos pairs de comprendre ce que vous vivez si vous ne leur expliquez votre handicap quotidien.

  Dans la mesure du possible, rapprochez-vous, via une association de malades par exemple, de personnes qui vivent la même chose que vous. Elles pourront vous donner des trucs pour vous adapter à votre handicap et, tout simplement, comprendre ce que vous endurez sans que vous ayez à l'expliquer.

 Tout comme les personnes aveugles développent généralement une audition hors du commun, vous devrez vous appuyer sur votre autres sens pour pallier le manque d'odorat. Par exemple, la vue et l'ouïe peuvent vous permettre de détecter un feu ou tout simplement de savoir quand votre viande est correctement cuite...

  Si vous avez du mal à surmonter votre handicap, vous pouvez faire appel à un psychologue. Il est normal que vous ayez besoin de soutien et ce ne sont pas toujours les proches qui sont les mieux placés.

Des questions sur l'anosmie ? Posez-les sur le Forum Santé !