En cas d'otite interne, reposer sa tête !

L'otite interne peut être une des complications de l'otite classique. Perte de l'audition et de l'équilibre y sont associées. Quelques précautions permettent de les atténuer.

Tête qui tourne, vertiges, nausées et perte de l'audition sont les symptômes classiques de l'otite interne, également connue sous le nom de labyrinthite. Cette infection, virale ou bactérienne selon les cas, doit son nom aux éléments osseux et membraneux qui constituent l'oreille interne.

En fait, à l'intérieur du labyrinthe en question existent des membranes chargées de déterminer la sensation de position du corps, le maintien de la position debout et le mouvement des muscles des yeux.

Parfois, à l'occasion d'une infection virale (qui survient après les oreillons, la rougeole, la rubéole ou alors après un simple rhume) ou alors d'une infection bactérienne (qui est le plus souvent une complication d'une simple otite ou d'une méningite), tout ce système de repérage est perturbé, ce qui fait qu'il n'y a plus de cohérence entre les signaux du labyrinthe et les autres signaux du cerveau.

Ainsi, lorsque ce système est déréglé, forcément, cela perturbe l'équilibre naturel du corps avec des conséquences comme les vertiges, la perte de l'équilibre, les nausées, etc. On peut par exemple avoir l'impression bizarre que les éléments de l'environnement se déplacent autour de soi. Par ailleurs, une infection au niveau de l'oreille interne induit le plus souvent une perte légère de l'audition.

 

Conduite à tenir

Ces symptômes sont le plus souvent sans gravité et disparaissent d'eux-mêmes après quelques semaines. Néanmoins, il est possible que votre médecin vous prescrive des médicaments pour soulager les symptômes. Par ailleurs, un traitement par  antibiotiques est prescrit si l'otite interne fait suite à une infection bactérienne. Dans le cas d'une infection virale, ça sera un traitement pour éliminer le virus responsable qui sera donné au patient.

Mais cela n'empêche pas d'adopter quelques mesures de précautions pour amoindrir l'impact des symptômes qui, même s'ils ne sont pas très graves, peuvent être très handicapants au quotidien.

 Durant les premiers jours de l'otite, il faut veiller à bien rester allongé au lit et à ne pratiquement pas bouger la tête.

 Durant les premières nuits, essayez de dormir dans une position semi-allongée, c'est-à-dire avec le buste relevé, que ce soit dans un fauteuil inclinable ou dans votre lit avec des coussins sous la tête.

 Après cette période initiale, ne vous remettez pas tout de suite brutalement à toutes vos activités. Reprenez-les progressivement, doucement, sans faire de mouvements brusques de la tête.

 N'hésitez pas à vous allonger ou à vous asseoir dès que vous vous sentez un peu étourdi.

 En cas de crise, reposez-vous dans une pièce sombre, en fermant les yeux. Pas la peine d'essayer de faire passer le temps ou de vous avancer dans votre travail en lisant, il ne vaut mieux pas.

 Alcool, caféine et tabac (les excitants de manière générale) ne sont pas conseillés non plus, sous peine d'aggraver les symptômes.

 

 Enfin, pour éviter l'apparition de la labyrinthite, le mieux est encore de veiller à bien soigner toute infection touchant les voies respiratoires ou les oreilles.

 

En savoir plus 

Des témoignages à apporter, des questions à poser ?
Venez en discuter sur le forum santé !

Otite / Audition