Maux de gorge et fièvre : reconnaître et soigner l'amygdalite

Fréquente chez l'enfant de moins de 10 ans, l'amygdalite est une infection des amygdales qui disparaît généralement en quelques jours.

Maux de gorge et fièvre : reconnaître et soigner l'amygdalite
© ThomasPerkins - Fotolia.com
sante 1741991 thomasperkins fotolia
L'amygdalite provoque de la fièvre. © ThomasPerkins - Fotolia.com

Si votre enfant se plaint de maux de gorge ou a des difficultés à déglutir, il souffre peut-être d'une amygdalite. Fréquente chez l'enfant de moins de dix ans, l'amygdalite est une infection des amygdales qui disparaît généralement en quelques jours. Mais des complications peuvent survenir si elle n'est pas traitée à temps.

 Comment reconnaitre une amygdalite et quelles en sont les causes ?

Lorsqu'elles sont infectées, les amygdales sont rouges avec des points blancs. L'amygdalite se manifeste par de forts maux de gorge, des difficultés à avaler, de la fièvre et des quintes de toux. Les ganglions lymphatiques du cou sont aussi particulièrement sensibles.

L'amygdalite a trois causes. Elle peut résulter d'une infection par un streptocoque de groupe A, d'un virus respiratoire tel que le virus du rhume ou de la grippe, ou bien d'une mononucléose.

Dans le cas particulier d'une amygdalite caséeuse, l'infection est causée par un amas de caséum : des peaux mortes, normalement avalées, s'accumulent sur les amygdales. Ce type d'amygdalite résulte en général d'une angine chronique. Le diagnostic est simple : le caséum sort en appuyant sur l'amygdale.

 Comment traiter une amygdalite ?

Dans les cas bénins et pour l'amygdalite caséeuse, il est recommandé de consulter un médecin dès les premiers symptômes, cette affection nécessitant un traitement par antibiotiques. Du repos et une bonne hydratation sont également prescrits. S'il s'agit d'une affection chronique, l'intervention chirurgicale peut s'avérer nécessaire.

 Quelles peuvent être les complications liées à une amygdalite ?

Une amygdalite non traitée peut évoluer de deux manières : d'une part la complication suppurée, si l'amygdalite évolue sous forme d'abcès. D'autre part, les complications non suppurées : l'amygdalite peut se transformer en scarlatine, en rhumatisme articulaire aigu, ou en affection des reins (glomérulonéphrite).

 

A retenir :

*Infection des amygdales, courte ou chronique
*Bénigne si traitée à temps
*Peut évoluer en complication suppurée ou non suppurée

 

 

Lire aussi