Amygdales, végétations, voile du palais : faut-il se faire opérer ? Ablation des amygdales : essentiellement pour régler les problèmes d'obstruction

Les amygdales constituent donc un élément important de notre système immunitaire. Elles ne sont pas, comme on a pu le croire par le passé, un reliquat préhistorique relativement inutile. Pourtant, il est parfois recommandé, dans certaines situations bien particulières, de procéder à leur ablation.

des amygdales obstructives peuvent avoir un retentissement psychologique et
Des amygdales obstructives peuvent avoir un retentissement psychologique et physique sur l'enfant. © Craig Bateman - Fotolia.com

 "La raison majeure pour laquelle on peut être amené à ôter les amygdales, c'est si elles provoquent une obstruction, explique le Pr Mondain. Cela signifie que les amygdales sont trop grosses par rapport à la taille du gosier. Elles ne sont pas nécessairement énormes mais le diamètre de la gorge varie d'une personne à l'autre et le passage peut devenir trop étroit." Les amygdales peuvent donc être obstructives indépendamment de leur taille.

Problème : la respiration devient plus difficile, ce qui peut notamment influencer la qualité du sommeil et provoquer, par exemple, des apnées plus ou moins prolongées.

"Chez l'enfant, ces troubles du sommeil peuvent avoir des répercussions importantes, insiste le professeur Mondain. On note parfois un retentissement psychologique, une diminution des performances à l'école ou même des troubles du développement physique. On sait que le sommeil paradoxal stimule la production de l'hormone de croissance. Parfois, l'enfant peut donc ne pas grandir normalement et ce d'autant qu'il peut avoir du mal à manger, du fait de l'obstruction."

 Les amygdales obstructives peuvent également provoquer des déformations du palais et des arcades dentaires. Là encore, procéder à l'ablation des amygdales permet d'éviter des ennuis futurs et quelques années de traitements orthodontiques.

 Moins fréquent : on peut également enlever les amygdales lorsque l'enfant souffre d'infections à répétition que les antibiotiques ne suffisent pas à enrayer. Par définition, les angines (inflammation des amygdales) disparaîtront complètement, pas nécessairement les autres infections de la gorge.

Aujourd'hui, l'opération des amygdales est beaucoup moins fréquente qu'elle ne l'était il y a 30 ans : "On a fini par trouver un équilibre, note Michel Mondain. Avant, on opérait beaucoup trop, sans que le bénéfice soit toujours notable. Désormais, on procède avec beaucoup plus de parcimonie."

Sommaire