Amygdales, végétations, voile du palais : faut-il se faire opérer ? Les amygdales, une barrière contre les microbes

a chaque visite, le médecin vérifie si les amygdales ne sont pas trop rouges ou
A chaque visite, le médecin vérifie si les amygdales ne sont pas trop rouges ou gonflées. © philippe Devanne - Fotolia.com

Commençons par resituer le débat : ouvrez grand la bouche devant un miroir. Vous voyez ces deux excroissances de chair, de chaque côté du fond de votre bouche ? Ce sont les amygdales. Elles peuvent être plus ou moins grosses, plus ou moins creusées de sillons... Si elles sont plus rouges que le reste de votre bouche, c'est qu'elles sont enflammées et il y a de bonnes chances pour que vous ayez mal à la gorge.

Ces amygdales visibles font partie d'un ensemble de tissus prénommé "cercle de Waldeyer". Il comprend également trois autres paires d'amygdales beaucoup moins visibles qui se situent sous la langue, au fond de la gorge et sur la muqueuse.

Rôle double

"L'ensemble de ces formations assure une partie de nos défenses immunitaires, explique le Dr Michel Mondain, médecin ORL. Elles captent les corps étrangers qui entrent par ces voies, les arrêtent et signalent à l'organisme la présence de cet élément perturbateur." 

Les amygdales vont alors vérifier si elles connaissent déjà l'envahisseur. S'il est déjà connu, le système immunitaire va commencer à produire les anticorps nécessaires pour se débarrasser du microbe en question. Sinon, un processus d'apprentissage se met en place pour que ce même système immunitaire puisse se défendre contre cette attaque. 

Dans un cas comme dans l'autre, elles vont se mettre à gonfler et peuvent devenir douloureuses : c'est l'inflammation provoquée par la mise en place de la réponse immunitaire pour lutter contre l'envahisseur. "Le rôle des amygdales est donc double : elles permettent un apprentissage immunitaire et défendent également notre organisme", souligne Michel Mondain.

Sommaire