Aides auditives : une prise en charge insuffisante Entre 1 400 et 4 400 euros l'appareil, c'est trop !

même en choisissant des appareils d'entrée de gamme, vous en aurez au minimum
Même en choisissant des appareils d'entrée de gamme, vous en aurez au minimum pour 300 euros de votre poche. © iStockphoto/Thinkstock

Contrairement aux lunettes, relativement bien remboursées par les mutuelles (l'Assurance maladie, en revanche, ne prend presque rien en charge pour les plus de 18 ans), les appareils auditifs semblent encore considérés comme des outils de confort... La sécurité sociale rembourse 138 euros par appareil... Quand le coût minimum pour un double appareillage est de 1 400 euros. Sachant que les appareils haut de gamme coûtent beaucoup plus cher, jusqu'à près de 4 500 euros pour les deux oreilles.


Certes, beaucoup de mutuelles remboursent aujourd'hui, en plus, entre 300 et 400 euros par appareil. Mais le calcul est vite fait : avec un appareil d'entrée de gamme, il vous restera au minimum 350 euros à débourser... Et jusqu'à 3 500 si vous optez pour une prothèse plus perfectionnée. Autant dire que cela se révèle dissuasif pour nombre de patients potentiels. "Ailleurs en Europe, les appareils haut de gamme sont encore plus chers. Mais même ici, le coût est vraiment dissuasif", regrette le professeur Bruno Frachet, chef de service ORL à l'hôpital Avicenne de Bobigny. Pour le médecin, ce remboursement très chiche pose un autre problème : "Le médicament peu efficace n'est pas ou mal remboursé... Une prothèse vendu 1 700 euros et remboursée 138 euros risque de faire croire à sa faible efficacité."

Soulignons toutefois deux exceptions :

 La prise en charge est quasi complète pour les moins de 20 ans.

 Les bénéficiaires de la couverture maladie universelle (CMU) peuvent prétendre à la prise en charge intégrale d'un équipement de base.

 A cela s'ajoutent quelques aides possibles, si vous relevez du statut handicapé. Pour en savoir plus, adressez-vous à la Maison départementale pour les handicapés (MDPH) la plus proche de chez vous.

Sommaire