Aides auditives : une prise en charge insuffisante EuroTrak 2009 : un tiers de plus de 75 ans entendent mal

près de 13 % de la population française entend mal...
Près de 13 % de la population française entend mal... © iStockphoto/Thinkstock

L'enquête EuroTrack, calquée sur l'étude américaine Marke Trak, a été menée simultanément en France, en Allement et au Royaume-Uni. Le but : dresser un portrait de l'état de l'audition des Européens, mais aussi des soins et des équipements disponibles et utilisés ou non. Les résultats chiffrés laissent songeur.

 Quelque 7,6 millions d'adultes souffrent, en France, d'une perte auditive, soit 12,7 % de la population. Cela fait de la perte auditive le handicap le plus répandu en France, avec cette particularité qu'il n'est pas visible et donc peu reconnu. Chez les plus de 74 ans, la proportion de personnes entendant mal grimpe à 31,3 %.

 Alors que la plupart des personnes touchées sont conscientes de leur problème d'ouïe, moins de 30 % d'entre elles sont aujourd'hui équipées d'un appareil auditif. Parmi ces non-appareillés, plus d'un million de personnes souffrent pourtant d'une perte auditive qualifiée de sévère.

 Autre surprise : 86 % des utilisateurs se disent satisfaits des améliorations prodiguées par leurs aides auditives. De quoi redorer le blason de ces appareils, qu'on a longtemps dit inefficaces ou peu adaptés.

- Plus l'appareil est récent, plus il semble aider le patient, ce qui est probablement lié à l'évolution très rapide des technologies dans ce domaine. Malheureusement, actuellement en France, 68 % du parc auditif date d'avant 2007.

- Il semblerait également que plus on porte son appareil auditif (et donc plus on s'y habitue), plus on en est satisfait.

 Le coût important et la banalisation du mal-entendre quand on vieillit expliquent en partie la faible proportion de personnes malentendantes appareillées en France.

Sommaire