Soigné à l'homéopathie, un enfant décède d'une otite en Italie

Un petit garçon âgé de 7 ans et soigné à l'homéopathie depuis ses trois ans, est décédé des suites d'une otite en Italie. Un drame qui a provoqué de vives réactions.

Soigné à l'homéopathie, un enfant décède d'une otite en Italie
© Andriy Popov-123rf

Si l'homéopathie est souvent utilisée en prévention, pour traiter les bobos de tous les jours, elle n'est pas efficace pour toutes les maladies. En Italie, un petit garçon âgé de 7 ans était uniquement traité à l'homéopathie, et ce depuis son troisième anniversaire. De précédentes otites avaient été traitées sans qu'il n'y ait de conséquence sur sa santé, selon les parents de l'enfant... Mais cette fois, le traitement homéopathique n'a pas été suffisant. L'enfant est décédé le 27 mai des suites d'une infection ayant causé des dégâts au cerveau. Dans le coma depuis plusieurs jours, il a alors été déclaré en état de mort cérébrale. Ses parents l'avaient emmené aux urgences lorsqu'ils ont vu qu'il s'était considérablement affaibli et qu'il perdait connaissance, après deux semaines de fièvre. 

Le quotidien italien Corriere della Sera, qui titrait "Omeopazzia" (homeo-folie) a rappelé l'importance d'alterner les traitements homéopathiques en fonction des pathologies. Sur twitter, les internautes ont qualifié les parents de "dangereux ignorants", "d'inconscients" et de "charlatans", tandis que d'autres dénonçaient le lobby des "Big pharma".

L'homéopathie, pour qui ? Cette médecine douce est sans doute la plus répandue à travers le monde. Concrètement, ces petites granules peuvent prévenir ou soulager (en complément des traitements classiques) les petits maux du quotidien. Mais leur efficacité n'est pas prouvée et l'effet placebo y serait pour beaucoup. Il est donc préférable de toujours demander conseil à votre médecin, qui vous orientera vers le traitement le mieux adapté à vos besoins.

Lire aussi