Femmes > Santé >  > Au quotidien > Chats > Fertilité et infertilité
CHAT
 
Avril 2007

Dr Philippe : "Avec les traitements actuels, les troubles de l'ovulation sont très facilement corrigeables"

C'est décidé, vous voulez un enfant. Comment mettre toutes les chances de votre côté ? Et lorsque ça ne marche pas, quelles sont les solutions ? Réponses du Dr Philippe, gynécologue et spécialiste de l'assistance à la procréation.
  Envoyer à un ami Imprimer cet article  

Comment connaître le jour d'ovulation ? Y a t-il des signes ?
Pour reconnaître son ovulation, il y a des signes naturels simples comme l'apparition de la glaire cervicale. Il s'agit d'une substance translucide ressemblant à du blanc d'œuf cru. Elle apparaît quelques heures avant l'ovulation. Parallèlement, si on exécute une courbe de température, c'est le point le plus bas avant la remontée thermique. Egalement, certaines femmes ressentent une petite douleur du côté de l'ovaire qui ovule et plus médicalement on peut déterminer l'ovulation par le dosage du pic de LH, soit au laboratoire soit chez soi.

Combien de temps dure l'ovulation, est-on fertile pendant toute cette durée ?
L'ovulation dure 24 h entre le moment où l'ovule est libéré du follicule et le moment où il doit être fécondé. De ce fait, on est fécond uniquement 24 heures.

Les tests d'ovulation sont-ils efficaces ?
Oui, les tests d'ovulation sont très efficaces. Ils sont de maniement simple, et lorsqu'ils sont bien exécutés, ils déterminent l'ovulation 24 à 36 h avant la libération de l'ovule.

Photo © L'Internaute
"Après un arrêt de pilule, l'ovulation est en principe immédiatement retrouvée"

Est-ce vrai qu'il faut rester un moment allongée après le rapport sexuel pour faciliter une fécondation ?

Oui. Le temps n'est pas très long mais il est préférable que le partenaire ne se retire pas avant d'avoir terminé son érection, ceci pour éviter une aspiration du sperme vers l'extérieur. Passé ce court délai, les bons spermatozoïdes sont fixés dans la glaire cervicale et on peut reprendre toute activité ainsi qu'une toilette externe.

Quand on arrête la pilule, au bout de combien de temps ovule-t-on de nouveau ?
Après un arrêt pilule, l'ovulation est en principe immédiatement retrouvée, soit 14 jours après l'arrêt de la pilule. Il peut arriver que ce délai soit plus long sans aucune inquiétude. Trois mois de remise en route semblent un délai tout à fait normal.

Est-ce que le fait d'avoir des cycles courts (24-26 jours) peut me rendre moins fertile ?
Non. 24/26 jours est un délai normal. Chaque personne a un cycle différent et on admet que les cycles sont dits normaux et réguliers si l'écart entre chaque règle est de 25 à 35 jours.

J'ai des cycles un peu irréguliers (de 28 à 32 jours), est-ce normal ?
Oui. De 28 à 32 jours, d'un cycle à l'autre, l'ovulation est tout à fait correcte.

L'abondance du flux menstruel est-il un indicateur de fertilité ?
Non. Comme pour la durée des cycles, chaque personne a un volume de règles différent. Par contre, si une personne est habituée à un certain flux, chaque cycle doit avoir le même flux (sauf exception, une fois, pendant un cycle).

Le stress peut-il influencer la fertilité ?
Oui. Par le biais de secrétions hormonales hypothalamiques, on peut perturber son cycle, avoir une absence d'ovulation ou une ovulation retardée de mauvaise qualité. Mais il faut savoir qu'il s'agit d'un trouble passager et entièrement réversible.

Quel est le temps moyen pour tomber enceinte ?
La race humaine est l'espèce la moins féconde sur terre. Il faut savoir qu'on n'a que 10 ovulations par an fécondables et qu'un délai d'un an est un délai admis pour un couple.

Jusqu'à quel âge peut-on espérer procréer ?
Jusqu'à l'âge de la ménopause, qui peut survenir selon l'hérédité de 36 à 56 ans. Par ailleurs, il est évident que le taux de fécondité diminue à partir de 35 ans environ.

Peut-on calculer de manière fiable la période de fécondité en comptant 14 jours à partir du début des régles ?
Non. Chaque cycle est différent et ce n'est que lorsque le cycle est fini que l'on peut évaluer de façon certaine la date d'ovulation de ce cycle. Actuellement, grâce aux tests d'ovulation, on arrive à mieux cerner cette date.

J'ai des règles hemorragiques tous les mois et de violentes douleurs dans le bas ventre ainsi qu'une constipation au moment des règles. Est-ce cela que l'on appelle l'endométriose et y a t-il un traitement pour concevoir un bébé ?
Les signes décrits, s'ils sont apparus progressivement, peuvent être évocateurs d'une endométriose. Il faut évaluer le stade de l'endométriose, mais un traitement efficace existe et après un certain délai, la plupart du temps, une grossesse peut être obtenue.

Photo © L'Internaute
"La mycose vaginale n'entraîne aucun signe d'infertilité"

 

Prendre la pilule pendant plusieurs années, cela nuit-il à la fertilité ?
Oui et non. D'un coté, prendre la pilule protège les ovaires de certaines mauvaises ovulations. Ils sont comme mis au repos et protégés. Mais l'effet négatif de la contraception orale est son délai avant la conception. Pendant ce temps, les ovulations tardives seront de plus mauvaise qualité et pendant cette période, il y a également des risques d'avoir contracté des maladies sexuellement transmissibles responsables d'un mauvais fonctionnement des trompes. Mais hormis ces causes indirectes, la pilule n'est pas responsable d'une mauvaise ovulation.

Le fait d'avoir eu des mycoses à répétitions étant jeune peut-il avoir des effets néfastes sur la fertilité ?
Non. Si le diagnostic de mycose seule est certain, la mycose est vaginale et n'entraîne aucun signe d'infertilité. Malheureusement, les mycoses sont souvent la face immergée d'une affection plus ennuyeuse tels les mycoplasmes ou les chlamydiae qui ne sont pas recherchés et évoluent à bas bruit.

Que signifie une ovulation tardive (21ème jour après les règles) et que peut-on faire ?
L'ovule, pour être fécondable et de bonne qualité doit maturer en 14 jours. Plus le temps de maturation est long, plus l'ovule aura du mal à se faire féconder. Il est préférable d'essayer de corriger ce léger défaut et d'amener l'ovulation vers j14, j15, j16 voire j17. En principe, il existe des traitements légers qui progressivement ramèneront l'ovulation dans un délai normal.

Les problèmes d'infertilité masculine sont-ils fréquents ?
Actuellement, ils sont en nette augmentation. Les causes sont diverses et non encore prouvées. Comme chez la femme, le fait de procréer plus tard aggrave la diminution de la fertilité. Egalement, tous les toxiques, comme le tabagisme (plus de 20 cigarettes depuis plus de 15 ans), l'excès d'alcool, les toxiques environnementaux... ainsi que le diabète, l'hypertension, certains traitements médicamenteux, les accidents (fractures testiculaires, hernies etc.). Tout ceci étant en évolution.

Au bout de combien de temps d'essais naturels pour avoir un enfant, l'homme peut-il lui-même faire un test de fertilité ?
En principe, nous voyons les couples après 1 an de rapports normaux et il est légitime de demander alors le spermogramme. Il arrive de demander plus tôt cet examen si le couple a déjà atteint la quarantaine et s'il y a une infertilité d'origine masculine soupçonnée (ectopie testiculaire, etc.).

Quel est le delai à respecter entre 2 spermogrammes ?
Si un 2ème spermogramme est nécessaire, cela dépend des causes. Si l'on pense qu'il a été mal exécuté, il peut être fait très vite : 1 à 2 semaines. Si les causes semblent être infectieuses ou de mobilité, un délai de 3 mois est nécessaire afin que le nouveau spermogramme porte sur une nouvelle lignée.

"L'utérus rétroversé existe de façon normale chez 30% des femmes".

Comment se passe la première consultation chez un spécialiste de l'infertilité ?
La première consultation doit être longue (en moyenne 1/2h à 1h). Le couple doit être présent. S'il ne s'agit pas d'un permier contact avec un professionnel, il faut surtout apporter tous ses documents et tous les comptes-rendus opératoires. Et le couple doit surtout repartir avec un schéma directif afin de savoir dans quelle orientation il va aller.

J'ai l'utérus retourné cela peut-il être gênant pour ma grossesse, devrais-je être plus suivie ?
Non. L'utérus rétroversé existe de façon normale chez 30% de la population féminine. Lors du 1er trimestre de la grossesse, l'utérus en grossissant tous les jours, se redresse de façon imperceptible. A 4 mois de grossesse, il sera comme chez tout le monde, antérieur. Aucun suivi particulier, aucun risque de fausse-couche.

Au bout de combien de temps doit-on penser à la fecondation in vitro en cas d'échec à concevoir ?
La fécondation in vitro (FIV) est proposée après échec de tentatives de simulations et d'inséminations intra-utérines, soit avec le conjoint, soit avec sperme de donneur, après 6 cycles bien réalisés. Par contre il peut exister des causes où l'on va être obligé de proposer immédiatement la FIV, par exemple, une femme n'ayant plus de trompes, une cause masculine, etc.

Mon mari a 29 ans et un varicocele sur un testicule, ce qui semble diminuer le volume et le nombre de spermatozoïdes. Pensez-vous qu'une opération puisse nous aider ? (6 IAC et 2 FIV ICSI )
Après les tentatives que vous avez eues, il semble licite de tenter l'opération afin d'essayer d'améliorer secondairement la qualité des spermatozoïdes tout en sachant qu'après l'opération, il y aura une période de 6 mois environ où le sperme sera encore plus dégradé avant récupération.

J'ai 33 ans et un syndrome des ovaires polykystiques, quelles sont mes chances de tomber enceinte ?
Le syndrome des ovaires micropolykystiques est certes ennuyeux mais actuellement, il existe des traitements très adaptés qui arrivent à bien faire ovuler ces ovaires difficiles. Vous obtiendrez une grossesse dans un délai plus long qu'une personne indemme mais vous l'aurez quand même.

Photo © L'Internaute
"C'est dans des désirs de grossesse plus rapide que l'on obtient des grossesses multiples".

Quelles sont les causes d'infertilité les plus fréquentes chez la femme ?
Il existe 2 grandes variétés d'infertilité chez la femme. D'une part, tous les troubles de l'ovulation qui sont, avec les méthodes actuelles et les traitements, très facilement corrigeables. Et d'autre part, les causes mécaniques, c'est-à-dire, toutes les pathologies de l'utérus, des trompes, du col (fibromes, infections, endométriose, cancers du col et connisation, etc.). Pour cette deuxième catégorie d'hypofertilité, on a plus souvent recours à la fertilisation in vitro.

Une insuffisance thyroïdienne peut-elle expliquer une infertilité, si oui que faire ?
Oui, une hypothyroïdie peut générer des troubles ovulatoires. En principe, en corrigeant l'hypothyroïdie, et avec un traitement de stimulation ovarienne, il est possible d'obtenir une grossesse.

Que faire pour booster la fécondité après 45 ans ?
Il existe des traitements pour stimuler l'ovulation, mais il faut prendre en compte que c'est dans ces désirs de grossesse plus rapide que l'on obtient des grossesses multiples qui ne sont pas sans conséquence sur la santé de la mère à 40 ans.

J'ai 43 ans et je désire un bébé. J'ai les 2 trompes bouchées mais mes resultats hormonaux sont bons. Puis-je prétendre à une FIV rapidement ?
Oui. Vous relevez d'un cas où vous aurez accès directement à la FIV.

S'il n'y a pas de réaction à la FIV, que peut-on faire ?
Si vous avez atteint le quota de nombre de FIV, il existe une évolution des législations qui permettront certainement d'avoir accès à des méthodes plus pointues.

Relations frères-soeurs : Du conflit à la rencontre En savoir plus
"Docteur, je voudrais un bébé !"
Dr Martine Philippe et Claude-Annie Duplat
Editions Eyrolles
172 pages
Consultez les librairies

 

Rédaction JDF / Sante
Magazine Santé Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT
Votre avis sur cette publicité

Sondage

Les médecins pourraient faire grève à Noël : qu'en pensez-vous ?

Tous les sondages

Moteur de recherche

Partager cet article

RSS