Psy, trouvez le bon ! L'analysé trouve lui-même ses réponses au fil du temps

la psychanalyse est toujours associée au fameux divan.
La psychanalyse est toujours associée au fameux divan. © Stockbyte-Thinkstock

La psychanalyse est la thérapie qui permet théoriquement d'aller le plus loin dans la connaissance de soi. Elle se réfère au principe de l'inconscient et des théories élaborées par Freud.

Contrairement aux thérapies brèves qui visent avant tout à faire disparaître les symptômes, la psychanalyse a pour objectif d'en comprendre les origines.  

Pendant les séances, le psychanalyste s'implique peu : il accompagne son patient en fonction de ce qu'il entend, l'oriente, rebondit sur ce qu'il dit et lui donne des pistes sans pour autant proposer de solutions. C'est à l'analysé lui-même de trouver ses propres réponses au fil du temps. Bien sûr, ce n'est possible que si la personne exprime librement ses pensées et émotions et qu'elle a toute confiance en son analyste. Pour autant le cadre de la psychanalyse est très strict : la relation entre l'analyste et son patient doit rester neutre et distante. Par exemple, le patient n'a pas à connaître la vie privée de son analyste. Quant au fameux divan auquel est indubitablement associée la séance de psychanalyse, il faut savoir qu'on ne se retrouve pas dessus dès le premier rendez-vous. Les premiers entretiens se font en face-à-face, parfois pendant une longue période. Une fois qu'il sent son patient prêt, le psychanalyste l'invite à s'allonger. Le divan présente l'avantage de favoriser l'expression libre et l'association d'idées.

Sommaire