Look at outlook

Isabelle : "Travaillant à l'époque comme assistante commerciale chez un fabricant de meubles, je devais envoyer les tarifs de l'année, soigneusement calculés au plus juste, à un de mes plus gros clients grossistes, Delbare, par email. Je saisis le début de l'adresse email et, sans vraiment regarder, envoie le document... Pas de chance, dans mes contacts Outlook, il y a Delbare et Delmas. L'email part chez Delmas et non Delbare. Hors, Delmas est le principal client de Delbare !
Deux jours plus tard, Delmas m'appelle, mort de rire, pour savoir s'il devait faire lui-même les calculs de marge de son fournisseur, que c'était gentil de ma part de lui communiquer ses prix, ça allait bien lui faciliter la négociation... L'horreur absolue.
(...) Mais tout le monde a ri, même mon grossiste, qui en a fait la blague de l'année !"