10 vraies réponses sur les menteurs C'est quoi mentir, exactement ?

Ah, le mensonge ! Vaste concept qui regroupe diverses réalités. Entre le petit mensonge, le mensonge pieux, le mensonge par omission, le mensonge d'une vie... La palette est large et nous sommes tentés de l'illustrer par quelques exemples bien concrets, histoire de planter le décor !

 Situation n°1. Le classique mensonge-compliment. Samedi matin, 10 h. Arthur et vous vous habillez pour vous rendre au mariage d'une de vos bonnes amies. La robe que vous aviez achetée avant les vacances vous semble aujourd'hui un peu serrée. "Dis-moi franchement, tu trouves pas qu'elle me boudine un peu cette robe ?" "T'es folle ? N'importe quoi, au contraire elle te va très bien, avec tes formes de bombe atomique !" "Non mais je suis sûre que j'ai grossi des fesses, avec toutes les crèmes glacées que j'ai avalées cet été" "Arrête, elles sont carrément parfaites tes fesses, tout comme ton corps de rêve." Arthur a bien remarqué que vous aviez pris deux kilos mais vous êtes en retard, vous n'avez pas d'autre robe habillée et, surtout, il n'a pas envie de vous voir déprimer et vous priver pendant des semaines pour perdre ces fameux deux kilos.

Une variante, dans un bar, où Arthur vient de rencontrer Amanda, qu'il convoite vaguement : "Comment fais-tu pour avoir une peau aussi lumineuse et un sourire aussi craquant ? Tu es carrément envoutante, pire qu'Esméralda !" Bon, en fait Arthur la trouve juste jolie mais il se dit qu'un peu d'enrobage ne peut pas faire de mal pour parvenir à ses fins !

 Situation n°2. Le mensonge pour éviter la dispute. Arthur rentre à 23 h, légèrement éméché. "Ah cette soirée, quel calvaire ma chérie ! J'ai dû sortir les clients japonais, gros contrat en perspective. Obligé de trinquer avec eux, sinon ils l'auraient mal pris. Oui bon, en fait Arthur est allé boire un (plusieurs) verre avec son pote Jeannot dans un bar mal famé qu'ils affectionnent mais comme vous n'aimez pas trop Jeannot...

 Situation n°3. Le mensonge pour éviter de s'en prendre une. "Je suis désolé, c'est pas toi, c'est moi. Je ne suis pas prêt à m'engager, j'ai trop peur de souffrir." (Alors qu'en fait Arthur vient de rencontrer une déesse colombienne avec qui il part s'installer à Bogota, après deux semaines d'idylle).  "Non, ce n'est pas moi qui ai enfoncé l'aile droite de ta voiture, je l'ai retrouvée comme ça sur le parking du supermarché." (Alors qu'en fait vous avez embouti un poteau en reculant sans regarder dans le rétroviseur...).

 Situation n°4. Le gros mensonge, le vrai de vrai. "Bien sûr que je suis célibataire, je t'attendais, je veux faire ma vie avec toi." (En réalité, marié, deux enfants et un crédit sur le dos, mais c'est tout de suite moins séduisant), "Je suis ingénieur aéronautique, oui je n'ai pas honte de dire que je gagne bien ma vie" (En réalité, glandeur professionnel qui enchaîne les petits boulots et vit toujours chez ses parents à 35 ans), "Si tu as 10 000 euros à investir, j'ai un super plan, il te suffit de me faire une procuration" (En réalité, n'a pas d'autre plan que de s'acheter une nouvelle voiture avec cet argent et de disparaître sans laisser d'adresse)...

Bref, la liste est longue : il y a autant de mensonges que de situations et d'individus, des plus originaux aux plus tordus, en passant par les plus graves et par les plus rigolos. Un seul point commun : mentir, c'est dire, faire, sous-entendre ou laisser entendre, en connaissance de cause, quelque chose d'erroné.

Sommaire