Gerer ses conflits avec succès La colère, qu'est-ce que c'est au juste ?

Quand nous n'arrivons pas à avoir ce que l'on désire, quand des obstacles se dressent sur notre passage, quand quelqu'un nous met un bâton dans les roues...

qui n'a jamais eu envie de crier sa rage au monde entier ? mais est-ce vraiment
Qui n'a jamais eu envie de crier sa rage au monde entier ? Mais est-ce vraiment nécessaire ? © Gettty Images

Selon le Larousse, la colère est un "état violent et passager résultant du sentiment d'avoir été agressé ou offensé". Les raisons d'être frustré au quotidien sont nombreuses. La frustration nait d'un sentiment d'injustice, d'insatisfaction. Et elle donne lieu à d'autres sentiments comme la déception, la colère, la jalousie ou encore l'agressivité.

Pourquoi répondre à la frustration par la colère ? Parce que, naturellement, on met en place une réaction de défense.  La colère est l'une de six émotions fondamentales avec la joie, la tristesse, la surprise, la peur et le dégoût. Elle traduit la volonté de faire respecter nos droits.

Physiquement, elle se traduit par une production accrue d'adrénaline, une augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, une respiration rapide et quelques contractions des muscles (sur le visage, le cou par exemple) plus ou moins visibles.

A chacun sa colère : elle peut être noire, bleue, froide, muette, ravalée, etc. La colère ravalée d'ailleurs peut être un motif de dépression puisque la personne contient en elle une rage et des frustrations qui ne s'expriment pas. A force de prendre sur soi, la colère peut vous miner et mener à un état dépressif sur le long terme. 

La colère peut avoir divers degrés, on peut être simplement mécontent, ou agacé ou alors vert de rage. Et là, survient l'envie de tout détruire, de crier plus fort que tout le monde, etc.

Disproportionnée et explosive, elle engendre du mauvais stress, de la violence, des incivilités... Les pensées et les mots dépassent souvent les intentions. Gare aux dommages collatéraux !

 

 

Sommaire