En 2009, je deviens tolérante Tolérante, oui, mais avec qui ?

 

Avec qui va-t-on pratiquer cette nouvelle tolérance qu'on a décidé de mettre en œuvre ? A priori, avec tout le monde puisque, par définition, la tolérance consiste à ne pas faire de distinction entre les gens. Mais évidemment, certains de nos proches sont concernés au premier chef.

 

 Les collègues. Ah, les séances à la machine à café où l'on passe son temps à critiquer la tenue de Bidule ou le côté langue de vipère de Machine ! Un grand classique. Mais avec votre nouvelle tolérance, vous serez désormais celle qui tempèrera vos collègues pipelettes en leur faisant comprendre qu'il ne faut pas juger à la hâte, d'autant que finalement, Machine, on la connaît à peine.

 

 Les amis. Mais oui, avouez-le, vous avez beau adorer Mélissa, jamais vous ne comprendrez qu'elle ne veuille pas d'enfants. Et vous ne vous gênez pas pour le lui dire clairement, pour vous c'est de l'égoïsme. Là encore, avec vos nouvelles résolutions, vous allez la laisser vivre sa vie et vous contenter d'apprécier les moments que vous passez ensemble.

 

  Votre conjoint. Certes, il ne met pas toujours ses chaussettes dans le panier à linge sale... Mais bon, ça vous le saviez avant de l'épouser. Et puis vous l'avez choisi tel qu'il est, avec ses qualités et ses défauts, alors pourquoi vous évertuer à essayer de le changer ? Vous dépensez beaucoup d'énergie pour sans doute très peu de résultats.

 

 Vos enfants. Vous êtes du genre maman inflexible ultra-sévère ? Sans doute avez-vous peur de vous faire déborder par vos chérubins, comme ces parents que l'on dit démissionnaires. Bon, d'accord, il faut les tenir, ces petits. Mais peut-être pouvez-vous lâcher un peu de lest sur certains points sans importance, histoire qu'ils n'aient pas l'impression de vivre dans une caserne ? 

 

Sommaire