En 2009, je deviens tolérante Pour réussir, accepter d'abord ses défauts

 

Comme la tolérance ne fait pas particulièrement partie de vos vertus naturelles, il va falloir la développer et l'entretenir. Suivez le guide.

 

 "Charité bien ordonnée commence par soi-même. Pour être tolérant avec les autres, je dois commencer par me réconcilier avec moi-même, explique le psychologue Yves-Alexandre Thalmann. Par exemple, si je suis en lutte avec mon image corporelle, je ne vais pas pouvoir être tolérant avec ceux dont je considère qu'ils se laissent aller de ce point de vue. Il faut avant tout accepter l'imperfection chez soi, pour pouvoir la tolérer chez les autres."

 

 Autre principe de base : "Marcher trois jours dans les mocassins de l'autre", un proverbe amérindien." L'idée, c'est de procéder à un travail de relativisation en se posant la question : suis-je bien sûre que ma façon de vivre est meilleure que celle de mon voisin. "Par exemple, poursuit Yves-Alexandre Thalmann, je critique la voiture polluante de monsieur YZ. Mais suis-je bien certaine que je ne contribue pas, moi aussi, d'une façon ou d'une autre, au réchauffement climatique ?" En y regardant de plus près, vous serez très probablement forcée d'admettre que vous non plus, vous n'êtes pas parfaite. Alors pourquoi en vouloir aux autres de ne pas l'être non plus ?

 

 Bien sûr, vous n'êtes probablement pas intolérante d'une manière générale, mais plutôt susceptible sur certains points particuliers. Essayez de repérer les choses qui vous mettent en rogne, les situations qui vous agacent. Etes-vous impatiente dans les embouteillages ? Ou lorsque vous entendez des enfants chahuter ? Avez-vous du mal à supporter vos collègues qui se racontent leur week-end par-dessus l'écran d'ordinateur ? Ou alors, ce sont les opinions politiques de votre conjoint qui vous hérissent ? Sinon, peut-être avez-vous une fâcheuse tendance à critiquer tout et tout le monde, sous prétexte qu'ils n'ont pas les mêmes goûts vestimentaires, musicaux, cinématographiques que vous ? Bref ! Repérez les points sur lesquels vous pouvez clairement faire des progrès. D'ailleurs, vous les connaissez peut-être déjà, certaines personnes vous ayant fait remarquer que vous étiez un peu sévère.

 

 

Sommaire