Apprendre à détecter les menteurs Une posture qui en dit long

"Il s'agit d'être attentif à la posture d'une personne à la fois en tant que telle et par rapport à ce qui l'entou­re. La façon dont la personne se comporte, quand on l'étudie en relation avec ce qu'elle dit, est un excellent indicateur de son niveau de confort.

On croit généralement que celui qui est accusé à tort se met sur la défensive. En réalité, habituelle­ment, seule une personne qui est coupable se met sur la défensive. Celui qui est innocent prendra l'offen­sive. Supposons que Marie et Jean soient en train de se disputer et que Marie accuse Jean de quelque chose. Jean ne prendra pas automatiquement une position défensive. S'il est innocent et s'il a lieu de protester, il prendra l'offensive. Les indices qui suivent ont trait aux distinctions entre ces deux états d'esprit.

Le mouvement de la tête

Lorsqu'une personne délivre ou écoute un message qui la rend mal à l'aise, il se peut qu'elle éloigne la tête de son interlocuteur. Elle tente ainsi de se distancer de la source de son inconfort. Au contraire, si elle est à l'aise et si elle est sûre d'elle, elle avancera la tête vers son in­terlocuteur afin de se rapprocher de sa source d'infor­mation. Guettez une secousse immédiate et prononcée de la tête, ou bien un retrait lent et délibéré : il peut se produire l'un ou l'autre.

"Une personne qui se sent à l'aise dans une situation ou dans une conversation se tient droite"

Ce geste est très différent d'une légère inclinaison de la tête sur le côté, et il importe de ne pas confondre. Ce dernier phénomène se produit lorsque nous enten­dons quelque chose d'intéressant. Une telle posture est considérée comme vulnérable, elle ne sera pas celle d'une personne qui a quelque chose à cacher.

La posture d'un menteur

Une personne qui se sent à l'aise dans une situation ou dans une conversation se tient droite, qu'elle soit debout ou assise. Cette attitude indique aussi la fa­çon dont la personne se sent en général. Ceux qui sont sûrs d'eux et ont confiance en eux-mêmes se tiennent droits, les épaules en arrière. Ceux qui ne sont pas sûrs d'eux-mêmes se tiennent souvent courbés, les mains dans les poches.

Des études ont montré que le meilleur moyen d'éviter de se faire agresser était de marcher avec énergie, tête haute et en remuant les bras. Ainsi, on donne l'image d'une personne sûre d'elle-même. Dans une conversation, selon que ce qu'elle dit ou ce qu'elle entend lui inspire un sentiment de confiance ou un sentiment d'insécurité, une personne aura tendance à adopter une posture physique différente."

 

*Comment ne plus se faire avoir, David J. Lieberman, Editions Leduc.s - Chapitre 1 : "Les signes qui indiquent que l'on vous ment", p. 27, 28, 29.

Sommaire