Apprendre à détecter les menteurs Le corps ne ment jamais

"La position et le mouvement de nos doigts, de nos mains, de nos bras et de nos jambes donnent un inté­ressant aperçu de nos véritables sentiments. La plupart du temps, les gens ne se rendent pas compte que leur corps parle son propre langage : ils ont beau tenter de vous induire en erreur par la parole, il est toujours pos­sible de déceler la vérité en silence.Peut-être avez-vous déjà entendu parler de certains de ces indices, mais il ne s'agit là que d'une petite par­tie des tactiques que vous allez apprendre.

Le langage des yeux

Lorsque votre interlocuteur ne vous regarde jamais dans les yeux ou évite de le faire, c'est un signe clas­sique de tromperie. Une personne qui vous ment fera tout pour éviter le contact visuel. Inconsciemment, elle sent que vous pourriez voir à travers elle : à travers ses yeux. Comme elle se sent coupable, elle évite votre re­gard. Elle dirigera plutôt son regard vers le sol, ou bien d'un côté à l'autre. Inversement, quand nous disons la vérité ou lorsque nous faisons l'objet d'une accusa­tion fausse, nous avons tendance à concentrer notre attention et à fixer des yeux notre accusateur comme pour lui dire : "Tu ne t'en tireras pas ainsi, nous allons mettre les choses au point. "

Le corps ne ment jamais

Les mains et les bras sont d'excellents indicateurs du mensonge, car ce sont les éléments essentiels de la gestuelle et ils sont plus facilement visibles que les pieds et les jambes. Cependant, aussi bien les jambes et les pieds que les mains et les bras, si nous les observons bien, peuvent nous donner l'information. Celui qui ment ou dissimule aura tendance à

"Celui qui ment ou dissimule aura tendance à être moins expressif avec ses mains et ses bras."

être moins expressif avec ses mains et ses bras. Il gardera les mains sur les cuisses s'il est assis, sur les hanches s'il est debout ; il peut aussi fourrer ses mains dans ses poches ou se les serrer l'une contre l'autre. Il peut rentrer les doigts dans la paume de la main ; au contraire, des doigts bien déployés sont généralement un signe d'ouverture.

N'avez-vous jamais remarqué que lorsque vous étiez passionné par votre sujet, vos mains et vos bras partaient dans tous les sens et reflétaient votre enthou­siasme ? Par ailleurs, ne vous êtes-vous jamais rendu compte que lorsque vous ne croyiez pas à ce que vous étiez en train de dire, le langage de votre corps le reflé­tait aussi, par son côté soudain inexpressif ?

Si la personne que vous questionnez se tient les mains ou si elle dirige ses paumes vers le sol, c'est un signe de défense et de retrait. Au contraire, si la per­sonne est vraiment désorientée par vos questions, elle retournera ses mains paume vers le dessus comme pour dire "Dites-m'en davantage, je ne comprends pas" ou "Je n'ai rien à cacher"."

 

*Comment ne plus se faire avoir, David J. Lieberman, Editions Leduc.s - Chapitre 1 : "Les signes qui indiquent que l'on vous ment", p. 17, 18, 19

Sommaire