Petit guide du voisin parfait Règle n°1 : Je respecte les règles basiques de la politesse

 

Ca tombe peut-être sous le sens pour pas mal d'entre vous et pourtant... Nombre de querelles de voisinage n'auraient jamais lieu si tout le monde respectait les règles de la bienséance entre voisins. Pour résumer l'idée, employons un dicton célèbre : votre liberté s'arrête là où commence celle de vos voisins.

Voici quelques exemples bien concrets pour comprendre de quoi on parle.

 Vous aimez faire la fête jusqu'à pas d'heure ? C'est votre droit. Et si c'est exceptionnel, vos voisins ne vous en tiendront probablement pas rigueur, du moins si vous avez eu la délicatesse de les prévenir (par un petit mot dans l'ascenceur, par exemple) quelques jours auparavant.

 Si vous êtes un habitué des longues soirées, ayez au moins la politesse de baisser le son à partir de 22 h. Et si jamais un voisin vient frapper pour vous demander de la mettre en sourdine, exécutez-vous, histoire d'éviter que la police ne débarque pour débrancher votre chaîne hi-fi.

 Si ces remarques sont surtout valables pour ceux qui habitent en immeuble, on peut les décliner en version campagne : ce n'est pas une très bonne idée de commencer à tondre la pelouse à 8h le dimanche matin. Hé oui, il y a des gens qui aiment faire la grasse matinée et ils ont le droit.

 Un autre sujet fréquent de discorde : les poubelles qui traînent dans le couloir. Ah, les poubelles ! Elles sentent mauvais, c'est bien pour ça que vous les avez sorties de l'appartement. Mais donc fatalement, maintenant, elles sentent mauvais dans le couloir, une PARTIE COMMUNE de l'immeuble. Au lieu de vous empuantir vous, vous dérangez donc, a minima, tous vos voisins de pallier. La solution ? Euh... Tout simplement : prenez votre courage (et le sac) à deux mains et descendez jusqu'au local à poubelles. Tout le monde vous en saura gré.

 Si vous êtes en maison individuelle, évitez de sortir les fameuses poubelles trop longtemps avant le passage des éboueurs : les chiens du quartier pourraient leur faire un sort et répandre leur contenu un peu partout. C'est sale et, en plus, votre vie très privée risque de se retrouver étalée au nez de vos voisins !

 De même, on ne laisse pas son chien aboyer toute la journée, encore moins toute la nuit. On ne laisse pas les enfants chahuter comme des fous. On s'arrange pour ne pas coller le lit conjugal contre la paroi du mur mitoyen. On ne marche pas sur le parquet en talons aiguille. On ne commence pas les travaux dans la chambre du petit le samedi matin à 8h ou le soir après 20h... Bref, vous avez compris l'idée !

 

Sommaire