Demain j'arrête... De médire Et pourquoi on arrêterait de dire du mal, d'abord ?

Dire du mal, dire du mal... Et pourquoi arrêter après tout ? Vous aimez bien, vous, dire du mal. Ca vous soulage, ça fait baisser la pression et vous vous payez souvent de franches parties de rigolade avec vos complices du moment. Et pourtant, il y en a des raisons d'arrêter. Et pas seulement pour être politiquement correcte.

 Vous l'avez peut-être déjà constaté : le nombre de collègues qui prennent leur café avec vous, de copines qui sont partantes pour les virées shopping ou les pique-nique du week-end semblent avoir tendance à diminuer légèrement. Bin oui, ils ne sont pas stupides non plus : vous dites du mal de TOUT LE MONDE. Personne ne trouve grâce à vos yeux. Alors forcément, à un moment donné, ils réalisent que vous en dites probablement sur eux aussi. Logique. D'ailleurs, vous devez bien admettre qu'effectivement, quand ils ont le dos tourné... Alors bon, peut-être êtes-vous une solitaire et que, dans ce cas, avoir peu d'amis vous convient très bien. Mais alors, avez qui allez-vous pouvoir cancaner ?!

 Et puis il faut se rendre à l'évidence : à force de médire sur tout le monde, vous vous exposez à ce que tout le monde médise sur vous, c'est une question de bon sens. Et quand vous y pensez, c'est vrai que ça vous fait froid dans le dos. Certes, vous êtes beaucoup mieux que tout le monde à tous les points de vue mais vous avez tout de même vos petits défauts vous aussi. Et vous n'avez pas envie qu'on appuie là où ça fait mal.

 Voici d'ailleurs une autre bonne raison : au fond, vous n'êtes pas méchante, vous êtes même plutôt une fille sympa et vous n'avez pas l'intention de faire du mal avec toutes ces piques. Sauf que, imaginez si elles revenaient aux oreilles de leurs victimes. Ou comment détruire quelqu'un qui manque déjà de confiance en soi. Ce n'est pas votre but et ça vous embêterait beaucoup d'être responsable de ça.

 Dernier argument de poids : le boulot. En perdant l'estime de certains collègues, vous perdez aussi potentiellement celle de personnes qui ont le pouvoir de faire avancer votre carrière. D'un point de vue tactique, dire du mal n'est franchement pas une bonne idée. En général, on préconise même plutôt l'inverse. Bon, pas la peine de vous transformer en lèche-bottes non plus mais... trouver un juste milieu devrait vous aider.

 

Sommaire