Je suis excentrique et je le vis bien

Originale, bizarre, marginale... On a du mal à vous cerner. Apprenez à tirer parti de votre différence, pour bien vivre votre côté excentrique.

On vous l'a souvent dit, répété, fait comprendre voire reproché : vous êtes un peu différente, marginale, spéciale... Bref ! Etrange quoi. Il est vrai que vous aimez venir travailler habillée en geisha. Ou encore que vous sortez tous les jours promener votre rat au parc en face de chez vous. Ou que, tout simplement, vous profitez du moindre jour de congé pour aller retaper, seule, une vieille maison au fond des bois ou pour pratiquer les rites vaudous inculqués par votre grand-mère. Vous avez bien conscience que tout le monde ne fait pas ça mais vous, ça vous plaît.

Seulement voilà : la différence, ça ne passe pas toujours très bien dans la société. Impossible de se fondre dans la masse, difficile de se faire des amis ou même d'être acceptée au travail, préjugés, langues de vipères qui vous rhabillent pour l'hiver pendant la pause café...Vous avez eu votre lot de déconvenues. A tel point que vous en êtes parfois venue à regretter d'avoir une personnalité aussi affirmée. Pourtant, avec un peu de recul et un zeste de diplomatie, vous allez vite vous rendre compte que vous pouvez transformer votre différence en véritable atout.

 Avoir des goûts différents et les assumer, c'est déjà la preuve d'une très forte personnalité. C'est un très bon point pour vous, même si ce n'est pas toujours facile à gérer. Vous savez ce que vous voulez, ce que vous aimez et vous foncez, bravo ! Il vous suffit juste de prendre conscience que tout le monde n'a pas la même force de caractère et que le fait d'assumer votre personnalité peut, au premier abord, choquer le commun des mortels. Soyez donc patiente, acceptez la critique : cela signifie que l'on vous a repérée. Et qu'y a-t-il de pire que l'indifférence ?

 Avoir du caractère constitue également une quasi-certitude que vous allez assumer vos désirs et vos goûts jusqu'au bout : boulot, amis, mode de vie, choix de partenaire... Quoi de mieux pour être épanouie que de vivre pleinement ce que l'on aime ? Il y a donc toutes les chances pour que vous soyez, au final, plus "heureuse" que la moyenne.

 Vous vous sentez tout de même parfois bien seule ? Eh oui, cela peut être une des conséquences de votre originalité : ce qui est différent fait, plus ou moins consciemment, peur. D'où l'évitement. Alors pourquoi ne feriez-vous pas le premier pas ? Vous aussi, vous pouvez aller vers les autres. Montrez-leur que vous êtes quelqu'un de bien, de chaleureux, qui porte de l'intérêt à ses pairs. Une fois la barrière psychologique franchie, il n'y a pas de raison que vous ne vous fassiez pas d'amis, au contraire. Votre côté excentrique pourrait bien séduire au-delà de vos espérances, pour peu que vous sachiez engager la conversation.

Ultime petit conseil pour vous faire des amis : évitez de juger, vous aussi, vos pairs. Avouez que vous les trouvez bien tristes, tous ces pingouins en tailleur ou costume-cravate qui prennent le métro le matin pour aller travailler à la Défense. Et alors ? Vous ne les connaissez pas. Il y a probablement des tas de gens que vous trouveriez intéressants parmi eux, si vous preniez la peine d'aller au-delà de l'apparence.

 Au travail, cela peut être un peu plus compliqué. S'il est un domaine où l'on se doit souvent de rentrer dans le moule, c'est bien le milieu professionnel. Deux choix s'offrent à vous :

- Vous pouvez faire un effort pour éviter toute "provocation" : tenue dite correcte, coiffure adéquate, évitez de parler de vos hobbies pendant les heures de bureau... Certes, vous aurez probablement l'impression de vous "réfréner". Mais de toute façon, c'est le milieu professionnel, vous n'êtes pas censée y raconter votre vie, même si elle était d'une "normalité" désespérante.

- Autre solution : optez pour une profession qui vous permette de laisser libre cours à votre créativité et à votre imagination. Ce n'est pas ce qui manque et vous devriez alors vous y sentir comme un poisson dans l'eau. Les métiers artistiques, pour peu que vous ayez quelque talent en dessin, pour écrire ou gratter une guitare, pourraient se révéler particulièrement adaptés à votre situation. Sans compter que vous croiserez dans ces milieux nombre de personnes qui assument leur originalité aussi bien que vous. Pas toujours facile de composer avec des caractères aussi contrastés, mais cela peut valoir la peine d'essayer ! Si vous n'avez pas la fibre artistique, vous pouvez vous diriger vers d'autres professions où votre personnalité et votre excentricité seront valorisés. Avez-vous déjà songé au travail humanitaire, par exemple ? La liste est longue, n'hésitez pas à consulter un spécialiste en orientation professionnelle pour vous guider.

Un dernier conseil, pour la route : souvenez-vous que votre liberté s'arrête là où commence celle des autres. Etre excentrique c'est parfaitement acceptable, voire recommandé, tant que vous ne nuisez pas à votre entourage.