Vous et votre esprit d'indépendance Des relations avec les autres parfois entachées

 

La plupart d'entre vous vivez très bien votre besoin d'indépendance. Mais il arrive tout de même que cette autonomie hors du commun vous pose problème, au quotidien ou de façon ponctuelle. Eh oui, pas toujours facile d'être un électron libre ! Alors, indépendance : avantage ou inconvénient ?

Estelle : "Je ne suis plus trop sûre de savoir. Mon orgueil m'a permis de ne pas sombrer et en même temps m'a obligée à être constamment forte, sans faille et parfois c'est dur à porter. Mais je crois que cela ne changera pas : je suis faite pour me battre et ne pas baisser les bras, toujours au nom de cet orgueil..."

Emmanuelle : "Un gros avantage vraiment : je n'ai besoin de personne pour avancer et être heureuse... Simplement trop d'orgueil et de fierté qui me rendent parfois dure et froide avec des gens qui me veulent du bien..."

 

Myriam : "Pour mes études incontestablement ça a été un avantage : j'ai tout réussi y compris des concours très difficiles parce que cette indépendance qu'on m'a imposée en premier lieu est devenue un moteur, une obligation de réussir. Mais elle est aussi pesante. Parfois j'aimerais bien avoir assez confiance et me reposer un peu sur les autres."

Tina : "Le hic : je dirais que les hommes ont peur des femmes comme nous, mi hommes-mi femmes, bien que je sois très féminine. Des fois j'aimerais faire relâche mais être indépendant c'est aussi être adulte. A 40 ans, c'est mieux !"
 

Marion : "S'il y a quelque chose que je souhaiterais adoucir, ce serait plutôt ma fierté, car elle me donne ce caractère (trop) dur et un goût (trop) amer à chaque échec."

Maria : "Je pense que c'est vraiment un plus d'être indépendante, dans les actes de la vie quotidienne et financièrement. Mais, c'est vrai aussi que, de temps en temps, j'aimerais pouvoir me reposer totalement sur mon mari. Mais on ne peut pas toujours tout avoir. Ou plutôt l'équilibre n'est pas toujours facile à trouver entre indépendance et vie de famille. Liberté rime quelquefois avec solitude..."

 

Sommaire