Vous et votre esprit d'indépendance Ce qui a forgé votre caractère

 

L'esprit d'indépendance est rarement inné, selon les témoignages des lectrices. Au contraire, il a plutôt été acquis au cours de l'éducation ou tout simplement au gré des événements de la vie. Beaucoup d'entre vous ont d'ailleurs connu des périodes difficiles, qui ont visiblement contribué à forger un caractère fort.  


Myriam : "Mes parents se sont séparés et chacun a voulu mener sa barque sans plus se soucier de nous : j'étais l'aînée de trois et, à 16 ans, j'ai dû faire face pour ma sœur et mon frère... Et pour mes études. Je me suis sentie abandonnée."  

Emmanuelle : "Le fait d'être l'aînée, de devoir gérer une mère malade psychologiquement,m'interposer entre les conflits parentaux et de prendre des décisionsimportantes à un âge où je n'étais pas "formée" pour tant deresponsabilités... Une mauvaise rencontre avec un homme plus tard quim'a en fait ouvert les yeux sur ma dépendance affective..."

Tina : "Se retrouver seule, à 36 ans avec 2 enfants, pas de boulot, mais pas feignante et la rage au ventre. Tomber bas, couler à pic, taper du pied au fond et remonter doucement mais sûrement, respirer comme à la naissance et revivre : ça vous forge, je confirme."

Estelle : "La vie que j'ai eue pendant mon enfance. Toujours à choisir entre le bien et le mal, finalement choisir le bien mais m'enfermer en moi-même. Ne rien demander à personne, ne jamais me confier à quelqu'un, ne pas faire de "mal" pour ne pas attirer l'attention sur mon mal-être."

Janie : "J'ai toujours voulu être plus forte, même si je ne l'étais pas. Pas de consolation sur une blessure, remonter le moral des adultes pendant les bombardements. Mariée jeune, un enfant, j'avais 18 ans, j'ai assumé notre ménage. Mon mari travaillait et trouvait ma gestion comme il faut. Maman est décédée j'avais 20 ans, je n'ai pas eu de modèle, je me suis dirigée seule."

 


 

Sommaire