"Il faut toujours que je m'en mêle" Un problème oui... Mais au point de changer ?

Rares sont les lectrices qui disent vivre en toute sérénité cette exubérance qui peut parfois être mal vue. Mais elles sont aussi fières et n'envisagent pas spécialement de calmer le jeu pour faire taire les mauvaises langues.


Esméralda : "Je pense que beaucoup de femmes ne m'aiment pas mais à mon avis c'est surtout parce qu'elles sont jalouses de mon assurance et du fait que je plais.
Ma famille n'est pas surprise puisque j'ai toujours été comme ça. Je crois qu'ils aiment ça, ils trouvent que j'ai du caractère. Hors de question d'y remédier. Comment briller si l'on n'est pas grande gueule? Si on ne se fait pas remarquer, pas étonnant que tout nous passe sous le nez ! La fille qui fait tapisserie, très peu pour moi merci !"

Delphine : "Certains ne m'aiment carrément pas et me le font comprendre !
Mon entourage: famille et amis, ont appris à faire avec et aime bien cette attitude. Voire ils en redemandent. Du coup quand je suis calme ou fatiguée, ça les étonne ! En fait, je suis trop spontanée pour y remédier, même si je suis bien dans ma peau maintenant, ça fait partie de moi. Je dois admettre qu'une même personnalité ne m'attire pas forcément, j'aime pas trop les "grandes gueules" alors que j'en suis une ! C'est bizarre, mais j'essaie d'être moins spontanée quand même."

Ancolina : "Les gens croient que je veux séduire mais mon attitude est seulement pour être acceptée dans le groupe. Donc, les femmes ne m'apprécient pas. Souvent j'ai entendu ma soeur ricaner en disant : voilà la Miss qui arrive. Mais on me dit agréable et sympathique dans les réceptions. On s'amuse et tout le monde a l'air d'être heureux. Alors, soyons positifs."


Sommaire