Dossier "Il faut toujours que je m'en mêle"

Besoin irrépressible de montrer qu'on est cultivée, peur de faire tapisserie, ancienne timidité transformée en volubilité... Les lectrices expliquent pourquoi et comment elles sont aujourd'hui connues comme des " grandes gueules ", pour le meilleur et pour le pire.

Autour du même sujet